Posté le 28 octobre 2016
Blog MummyBenti Précieuse Pabobo

Pabobo je les aime depuis leur découverte. Après tu ne peux que les apprécier davantage quand tu as eu la chance de passer un moment dans leur home sweet home et de rencontrer cette équipe aussi zen et agréable que leurs produits. Pas terrible la comparaison, mais tout coule de source.
J’ai été accueillie par Emilie et Miléna (youhouuu l’équipe #Pabobo il faut rajouter la pétillante Miléna sur votre site si puis-je me permettre 😉).
Pabobo c’est l’univers des lumières pour nos tout petits.
Cette visite était l’occasion de revoir leurs incontournables, certains ont été modifiés, nouveaux designs, nouvelles couleurs. Et de découvrir de nouveaux produits qui vont bientôt vous êtes présentés. Mais chut, patience, on a promis de rien dire. Je peux juste vous révéler que c’est magique, apaisant, et que cela va vous plaire.
J’ai juste envie qu’ils viennent faire un stage chez moi, peut-être qu’ils contribueraient à notre première vraie nuit depuis d’incalculables mois…
J’ai aimé connaître l’histoire de Pabobo, apprendre que tout est parti d’une réflexion d’un papa à propos de la sécurité, et que tout ce petit monde s’est construit autour.Blog MummyBenti Précieuse Pabobo 2
La sécurité est en effet ce qui les représente le mieux: sécurité physique pour les enfants avec ces lampes, veilleuses aux normes CE certifiée et répondant à un certain nombre d’exigence.
Sécurité affective car l’enfant est rassuré par ces objets qui deviennent familiers et indispensables.
À la maison, nous avons le projecteur musical d’étoiles, qui crée un ciel rempli d’étoiles changeant de couleurs, avec une mélodie (que je peux te fredonner par cœur a n’importe quel moment de la journée… forcement on la remet 4 fois par nuit…) réglable sur 2 puissances sonores. Il est aussi possible de laisser les étoiles sans musique. Ce petit monde s’éteint tout seul au bout d’un temps pré-réglé, qui a été modifié dans la dernière version 2016 (nous avons eu la notre en 2014), en fonction du temps d’endormissement moyen constaté chez les enfants.Blog MummyBenti Précieuse Pabobo 1
L’année dernière avant de partir en vacances j’ai acheté pour Précieuse, la veilleuse nomade toute choubidou, sans piles, sans fil, ultra-pratique (une fois que tu as compris comment l’ouvrir pour la recharger car je ne voulais pas l’abîmer et je n’osais pas tirer!). Elle s’adapte à la luminosité de la pièce.
Et Madame la veilleuse Nomade a reçu le label des Parents Testeurs de Consobaby! Elle dure hyper longtemps entre 2 périodes de recharge. Elle permet de maintenir une source de lumière légère et agréable dans la chambre de mon bébé, sachant que nous sommes amenés à y aller un certain nombre de fois la nuit…
Je songe très bientôt à agrandir la famille Pabobo qui entoure Précieuse car les nouveautés devraient lui plaire et qui sait peut-être l’aider à se laisser aller dans un sommeil paisible, profond permettant qu’on retrouve tous un rythme digne de ce nom.

Je suis repartie de chez Pabobo avec un nouveau membre de la #Team, la Lumilove Madame Câlin, elle est de la famille des famous Monsieur Madame de mon enfance, on s’est permis de lui faire un changement d’identité dans les règles, avec Précieuse on a choisi de l’appeler Madame Bododo (tu le sens le message subliminal là?). Elle se recharge via micro-usb, elle a 11 heures d’autonomie, elle est toute douce, toute légère, elle dort tantôt sur le rocking chair ou sous la couette avec Précieuse.Blog MummyBenti Précieuse Lumilove Pabobo

Pabobo, on a besoin de vous et vous êtes indispensable dans chaque petite famille pour rassurer, jouer, endormir, décorer, vos maîtres mots.

Et vous, adeptes de Pabobo aussi?

Lire la suite
Posté le 25 octobre 2016
Blog mummybenti précieuse ma première pêche Haba

Ma fille comme beaucoup d’enfants de son âge aime découvrir, jouer. Elle aime beaucoup qu’on partage ces moments avec elle. On commence tout doucement à instaurer les jeux avec ton tour, mon tour… On n’en est pas encore aux jeux de règles, elle est bien trop jeune mais ça y ressemble et ça prépare pour les jeux de plus grands. Nous avons pu tester “Ma première pêche” par Haba, dans la collection “Mes premiers jeux”. Haba fabrique ses jeux en Allemagne. On les retrouve dans les familles, les structures, les ludothèques. Ce sont des vrais choix de jouets qu’on ne peut pas trouver dans n’importe quelle boutique (mais un certain nombre, spécialisées). Haba apporte des garanties pour chacun de ses produits, on apprécie beaucoup ce point au sein de la crèche dans laquelle je travaille (test, sécurité, normes, matériaux) mais aussi quand on est parents!

Ce jeu est proposé aux enfants à partir de 2 ans et c’est en effet le bon âge, car à défaut de suivre à la lettre la consigne, des variantes sont possibles pour que l’exploration et les sensations soient au rendez-vous. Il est possible de jouer à 4. Précieuse a testé seule ou avec papa et/ou maman.Blog mummybenti précieuse ma première pêche Haba 1

Il faut lancer un dé (fashion le dé!) afin de savoir la couleur du poisson à pêcher. J’ai pu me rendre compte qu’elle commençait à connaitre ses couleurs (fierté parentale 😉 Il y a un système de “gain” (la récompense me dérange… Alors je propose un autre mot), si l’enfant réussi, il peut piocher une jolie image à emboîter dans une planche. Si on suit les instructions, le gagnant est celui qui a complété sa planche le premier. J’ai bien aimé le combiné pêche/loto. Cela lui demande une certaine concentration pour coordonner son regard, son geste.Blog mummybenti précieuse ma première pêche Haba 2

J’ai juste trouvé dommage qu’il n’y ait qu’une canne à pêche mais cela ne nous empêche pas de nous amuser et d’en profiter, on fait dans le partage: “Tu me la prêtes?”.

Ce jeu est vraiment très beau. Ma fille en a plein les yeux et a pu exprimer son fameux “Wahou Maman” que j’aime tant à l’ouverture de la boîte qui fait office d’aquarium. Les couleurs sont travaillées, agréables à regarder, les pièces en bois peint. Les formes sont étudiées pour la préhension et la manipulation de l’enfant. Chez Haba ils sont forts, tout est toujours pensé, et bien pensé pour la motricité de l’enfant. Vous l’aurez compris, ici on a validé, et de nombreuses parties de pêche nous attendent!

Blog mummybenti précieuse ma première pêche Haba 4

Pour plus de détails, vous pouvez cliquez ici et je pense que vous aurez vous aussi très envie de pêcher avec vos enfants!

 

Blog mummybenti précieuse ma première pêche Haba 3

Lire la suite
Posté le 21 octobre 2016
Salon baby octobre 2016 blog mummybenti

Deuxième salon baby de cette année 2016, version automne cette fois, et toujours avec mon amie Agnès. C’est une petite virée sympathique qui permet de voir les nouveautés, approfondir les basics, revoir ou rencontrer en vrai des personnes avec qui tu échanges régulièrement derrière l’écran (partenaires, blogueuses). Accueil toujours sympa avec une heure spéciale blogo entre petit-déj, présentation et petit tour du salon version “nobody” et ça c’est pas mal 😉

Forcément on ne peut pas faire tous les stands mais il y a des incontournables. Les stands de poussette sont durs à approcher et mine de rien, quand tu n’as plus de petit bébé, tu t’acharnes moins, même si je reste en gros kif sur les poussettes compactes ou les yeux ébahis devant les landeaux bling-bling bébés paillettes.

Coup d’oeil chez Funky Giraffe et leurs nouvelles collections de bavoirs et bandanas. Je les trouve toujours aussi beaux, adaptables. J’aime savoir que la marque a été créée par une maman styliste. Il y en a pour tous les goûts.Salon baby octobre 2016 blog mummybenti funky giraffe

Un stand où j’apprécie faire une longue pause à chaque fois, c’est Munchkin (je ne peux pas faire le coeur sur le “i” avec mon clavier…). Salon baby octobre 2016 blog mummybenti munchkin latchPrésentation de la nouvelle tasse Miracle à 360° qui s’est encore améliorée: pas de bec, pas de fuite, tout en douceur et souplesse, je vous laisse découvrir ses nouveau formats et coloris sur le site. Des cuillères ergonomiques aux manches anti-glisse et des fameux biberons Latch, je reste bluffée par la tétine en accordéon, j’ai hâte de me remettre à biberonner…

J’étais hyper contente (non mais vraiment!) de découvrir l’arrivée de Rivadouce au Salon Baby. J’aime beaucoup cette marque et leurs produits depuis des années. Que ce soit à la crèche, à la maison. Salon baby octobre 2016 blog mummybenti rivadouceOn ne la trouve pas dans le commerce mais sur commande via des conseillères ou par le biais de marchés publics/privés. Rivadouce Bébé fait partie des laboratoires Rivadis, sur lequel tu trouves tout plein de produits respectueux & cocooning pour toute la famille. La nouvelle huile de massage nous a été présentée, je vais la tester avec ma Précieuse, qui en digne fille de sa mère apprécie ces petits moments de détente, et depuis qu’elle est née, le massage post-bain, c’est sacré.

Rapide pause chez Bi-Oil, je me devais au moins de leur dire combien je les aime d’amour. Salon baby octobre 2016 blog mummybenti bi-oilSi ce jour ils étaient surtout présents pour les futures et jeunes mamans, moi c’est en tant que guerrière en cours de cicatrisation que je leur suis fidèle au quotidien. Je lis des tas d’avis divergents, je reste convaincue que cette huile m’aide au quotidien dans mon processus de cicatrisation.

Il y a les incontournables comme MAM (nous avons opté pour la nouvelle attache-sucette qui est super bien pensée!), Mustela (oui je sais les avis divergent…) et leur nouvelle gamme peau sèche (et même qu’ils ont mis un peu de jaune au milieu du bleu!). Et là vient le moment où Modilac je vous dis merci! Vous avez pensé aux jeunes (vieilles) mamans fatiguées, au bout de leurs vies, aux têtes de panda et forme de paresseux… Je suis en plein essai de “Vitamums”, j’attends d’avoir un peu de recul pour vous dire ce que j’en pense, parce qu’entre les nuits gâchées et le post-op, quoiqu’il arrive psychologiquement cette boisson spéciale pour moi me fait du bien, voilà! Salon baby octobre 2016 blog mummybenti modilac vitamumsLe petit tour chez Physiomer & Mitosyl, nos potes à l’année (qui remportent à chaque salon le “Price” des hôtesses les plus sympatoches!). Physiomer propose un nouveau spray mal de gorge en format plus petit que les habituels (donc plus pratique), qui contient du Miel d’Acacia, de la Propolis bio et de la Glycérine. Oui tout ça donc normalement c’est doux et ça glisse.

Je n’ai pas trop parlé nutrition bébé cette fois, mais on en parle souvent et cela reviendra vite. Nous avons découvert Holle, une marque Suisse qui existe depuis 80 ans, qui n’est pas encore très connue en France (mais dîtes moi si je me trompe?) qui propose des aliments pour bébés et jeunes enfants. Précieuse teste actuellement les barres bio aux fruits. Bon je crois qu’elle n’a pas bien compris le concept, ça va venir. Les barres bio, ma fille, c’est bon pour le goût, pour le corps, pour la tête!

Je t’en parle de la pause folie chez BabiesRus (et du sac méga grand aux jolies couleurs dans lequel je peux mettre toute ma famille???).

Salon baby octobre 2016 blog mummybenti babiesrus photomaton                   Salon baby octobre 2016 blog mummybenti babiesrus

Mon coup de coeur depuis quelques temps, c’est Daylily, je suis fan, de l’histoire aux produits. Une histoire d’amour, de copines, de passionnées de beauté, de sage-femme homme qui a donné naissance à une gamme de cosmétiques pré et post grossesse. J’en ai déjà beaucoup trop dit pour aujourd’hui et un article tout spécialement dédicacé à Daylily avec une jolie surprise pour vous émergera la semaine prochaine.Salon baby octobre 2016 blog mummybenti daylily

J’ai essayé de vous parler ici de ce qui me semblait essentiel suite à ma visite au Salon Baby, de ce qui a retenu mon attention. Non pas que d’autres stands n’étaient pas tout aussi intéressants, mais certains blindés, d’autres peu accueillants, ou encore il y a certaines marques avec lesquelles j’ai du mal à accrocher mais que je respecte (non je ne vous vanterai jamais les mérite des grignotes-fruits, c’est non-non-non 😉 même chez des marques que j’apprécie).

A bientôt le Salon Baby!

Lire la suite
Posté le 19 octobre 2016
Rituels du soir blédiner blog mummybenti précieuse

Depuis qu’elle est née je fais en sorte que ma fille soit “sécure”. Qu’elle se sente bien, qu’elle ait des repères, des rituels. J’essaie de ne pas lui transmettre mes angoisses mais ce n’est pas évident. Plus de cordon mais encore tellement de connexion. Elle en moi. Moi en elle.

En avril 2016, j’écrivais un article que j’avais choisi d’appelé “Le ronpich endeuillé”  vous le trouverez ici, je vous avais parlé de nos nuits difficiles. Elles le sont légèrement moins car on tente de voir du positif mais on ne peut franchement pas dire que nous passons de vraies nuits. Elles sont encore ponctuées de 3,4 réveils. Et c’est dur. Très dur.

Alors on ritualise au maximum parce que cela ne peut faire que du bien. Les rituels du soir et du coucher sont sacrés dans la famille. J’ai 34 ans je suis toujours pleine de rituels. Et pour ma fille chaque étape est importante. Je ne dis pas qu’on a la bonne méthode (la preuve!) mais on a la notre, celle qui nous correspond.

Le repas a toujours été un moment important. Pas des plus simples dans sa première année. Elle n’est pas trop difficile. J’aimerais être la mère parfaite qui fait tout maison tous les soirs, mais selon ma journée, travail, hôpital, selon l’heure, nos humeurs il arrive qu’elle mange du tout prêt, mais du tout prêt de qualité. Auquel je peux rajouter de la viande ou du poisson si elle n’en a pas eu le midi. Alors parfois c’est Blédiner qui l’emporte et qui nous sauve.  “C’est doux Maman”. Ça m’a fait rire mais elle a raison ma fille. Et elle a toujours aimé la texture lisse ou écrasée qui est respectée à travers les différents âges et étapes dans les plats Blediner. C’est aussi grâce à ces petits plats que les légumes passent mieux… Je l’avoue. Je sais que ses besoins nutritionnels sont respectés et que c’est équilibré.
Elle aime beaucoup l’écrasé de chou-fleur-pommes de terre façon béchamel ainsi que le duo de carottes et patates douces semoule lait. Je suis rassurée car ces plats contiennent tout ce qu’il faut, du 3 en 1, légumes, féculents, apports lactés.blédiner blog mummybenti rituel précieuse écrasé de chou fleurs pommes de terre façon béchamel
Je suis comme beaucoup de maman, je ne me sens pas bien quand elle va se coucher le ventre vide. Mais je la laisse manger selon ses besoins, je lui fais confiance et je ne lui fais pas l’avion pour la divertir afin qu’elle ouvre la bouche 😉.blédiner blog mummybenti rituel précieuse duo de carottes patates douces semoule lait
Précieuse a 2 ans 1/2, le biberon du soir n’est plus systématique mais il n’a pas complètement disparu. J’aime ce moment cocooning. Il ne suit pas directement le repas, c’est avant le coucher. Lait + céréales font leur effet chez beaucoup d’enfant. Ma fille n’aime pas la bouillie donc les céréales ont toujours été directement dans le bib.

Après le dîner, elle joue un peu, elle aime qu’on lui raconte des histoires. Comme tous les petits (et les grands!), ma fille a ses fétiches, tu sais les livres qu’on relit 58 fois en se demandant comment ils y trouvent encore plaisir et étonnement alors que ça leur fait du bien et que c’est tout ce qu’ils attendent.
Belle et grosse surprise dans la box Bledina pour Précieuse puisqu’elle a retrouvé un de ses “fétiches”, son petit livre sonore “Mes premières berceuses” de Grund Jeunesse. Une amie lui avait offert mais “plus de pile Maman” et les piles des livres, pas des plus évidents, même si je comptais y remédier.

rituel blédiner blog mummybenti précieuse éditions grund jeunesse 1rituel blédiner blog mummybenti précieuse éditions grund jeunesse
Du coup elle parcoure et chante chaque comptine lovée dans mes bras avant que je ne la glisse sous sa couette. Je fais en sorte de la coucher avant qu’elle ne s’endorme. Je lui souhaite chaque soir une bonne nuit, j’y crois et ça finira par arriver, mais pour le moment je me doûte que je vais la retrouver plusieurs fois dans la nuit pour la rassurer, lui redonner sa tétine, lui remettre de l’eau dans son biberon. Finalement chez nous les rituels c’est 24h/24, même la nuit. Mais j’aimerais trouver le rituel miracle qui ferait que mon bébé passe une douce nuit sans être déranger. Ça viendra.
Sur  Bledina.com/youpi-il-fait-ses-nuits/  vous trouverez des conseils, des avis pour le sommeil de bébé.
Et chez vous, comment s’organisent les rituels? Les nuits sont douces…?

Lire la suite
Posté le 15 octobre 2016
Tibi mange de tout Fleurus éditions lecture Précieuse blog MummyBenti 1

Je vais vous parler un peu lecture aujourd’hui. Une passion commune à beaucoup. On a toujours eu le souci d’initier Précieuse aux livres. Nous, on a un nouveau pote made in Fleurus Editions. On fait régulièrement dans les potes animaux. A en croire les propositions et les parutions, c’est ce qui reste le meilleur pour les enfants car quasi tous les personnages sont des animaux (dans les albums illustrés, les dessins animés et tous leurs dérivés). Donc le personnage qui anime l’histoire du moment, c’est Tibi. Déjà il a un nom d’une choubidouceté remarquable. Tibi c’est un petit éléphant. Il a une famille, ça a l’air de plutôt bien se passer chez eux. Il fait partie d’une nouvelle collection destinée aux 2-4 Ans auxquels ils passent des messages pertinents, intéressants, adaptés et qui peuvent nous aider, nous, parents, parfois.

Tibi mange de tout Fleurus éditions lecture Précieuse blog MummyBenti 3

Nous avons reçu “Tibi mange de tout”. Tibi, tu as envie de l’inviter à dîner chez toi. Il ne fera pas le difficile, il a tout compris à la diversification alimentaire, aux besoins nutritionnels recommandés et aux apports journaliers.
Dans ce petit livre, on le voit arpenter les boutiques en famille et on imagine son palet salivé à distance. Tibi est gourmand! Précieuse l’a bien compris et je peux vous dire franchement que Tibi l’a motivé.
Ce petit livre a enrichi son vocabulaire (oui, parce qu’en soit j’ai du mal à placer huître, navet et autre mot du même champ lexical quotidiennement dans mes propositions de repas).Tibi mange de tout Fleurus éditions lecture Précieuse blog MummyBenti 2
Précieuse vient régulièrement au marché avec nous. Elle apprécie ce moment et elle n’était pas peu fier de voir que Tibi faisait des courses comme elle. Bon Tibi il est plus raffiné que nous, il va dans chaque boutique, à la fromagerie, chez le pâtissier, à la boucherie, chez le poissonnier.
Nous on va à la boulangerie, à la boucherie, au marché et le reste en grande surface. Il faut dire qu’on a la chance d’avoir une immense grande surface où tu trouves de tout, et même depuis sa récente rénovation des petits kiosques internes avec des spécialités (italiennes, pâtisseries, raffinées, japonaises… allez je ne te dis pas où nous faisons nos courses).
Fleurus s’adapte à toute tranche d’âge, et ils sont complètement à la page, avec leurs bouquins adaptés, leur site internet selon la spécialité et leur application pour smartphone.
J’ai connu Fleurus Presse avant de connaître Fleurus Edition puisque ma Précieuse était abonnée à “Papoum” un petit mensuel bien sympa. Je dois dire que nous adhérons à leurs propositions et à la qualité de leurs livres.Tibi mange de tout Fleurus éditions lecture Précieuse blog MummyBenti
 Je vous le recommande, vos bambins devraient accrochés, à très vite pour de nouvelles aventures!
Pour info:
“Tibi mange de tout” Numéro 4 (Tu as donc compris qu’il en existait 3 autres 😉
 Illustrations: Aky-Aka Créations / Auteur: Emilie Beaumont
4,95€
Vous pouvez aussi les retrouver ici:
logo-fleurus blog mummybenti précieuse lecture
Lire la suite
Posté le 7 octobre 2016

Je ne vous aime pas. Je ne vous ai jamais aimé. Et vous savez que je ne vous aimerai jamais.

Mais vous faites partie de moi. Vous êtes en moi. Vous me rongez de l’intérieur. Parfois même de l’extérieur.
Vous êtes imprévisibles, vicieuses et sans pitié.
Vous me faites mal et vous faites mal à ma famille, à ceux qui m’aiment.
Mais je ne me plains presque pas.
Ou alors chez moi. Eux doivent en avoir marre que je me plaigne. Mais je dois bien déverser quelque part.
Beaucoup trouve cela banal de souhaiter la santé. Pour moi c’est essentiel car de cette fameuse santé décline la terre entière.
Si tu n’as pas la santé, tu ne peux pas aimer comme tu le voudrais, tu ne peux pas toujours dépenser l’argent qu’éventuellement tu aurais (pour ceux qui penserait qu’il n’y a que l’argent qui fait le bonheur), tu ne peux pas travailler régulièrement et avoir l’ascension professionnelle que tu projetterais, tu ne peux pas voyager comme tu le rêverais. Tu ne peux pas totalement des tas de choses. Tu peux des bribes. A des instants T. Sur des périodes. Qui te semblant infinies et qui te nourrissent d’espoir mais la réalité revient et te gifle de plein fouet. Afin que tu ne les oublies pas.
J’ai toujours su que j’avais quelque chose mais je ne savais pas quoi. J’ai appris à vivre avec la douleur. Surprise quand je n’avais pas mal. Coincée du dos, scoliose, lumbago, ça fait beaucoup pour votre âge Mademoiselle V. Mais vous êtes jeune. On ne va pas faire des examens trop poussés. C’est la croissance .
Et puis il y a 10 ans cette douleur m’a paralysée. Je m’en souviens comme si c’était hier. Je ne pouvais plus rien faire. Elle me réveillait chaque nuit de ce fameux été 2006. Mes larmes coulaient du mal. Ma mère m’a emmenée ou plutôt m’a traînée vu mon état chez notre rhumato de l’époque. Un mec inutile n’ayant pas envie de se prendre la tête. Fonctionnant aux infiltrations et aux anti-inflammatoires systématiques. Veillant à ne pas trop accentuer le trou de la sécu. C’était ma première poussée de spondylarthrite ankylosante. Même ton nom est moche. Imprononçable. Et difficile à écrire en plus.
Je ne savais pas qui tu étais. Après des mois de douleurs mon ancien médecin traitant n’a rien lâché. Elle le sentait mais n’a rien dit avant d’en être sur. Et le verdict est tombé. “Vous pourrez passer suite à vos examens?”. Alors tu t’imagines les trucs les plus horribles. Car soyons claires, il y a toujours pire. C’est affreux d’ailleurs. Merci Docteur d’avoir fait le bon diagnostic.
Depuis ce sont des examens, des explorations, la perte de ton propre corps, la fatigue perpétuelle qui fait que tu es toi-même fatigante pour les autres et pour toi car tantôt dans une souffrance qui te fait péter les plombs, tantôt trop épuisée pour profiter des bons moments qui s’offrent à toi.
Les traitements ont débuté. De plus en plus lourd au fur et à mesure des mois, des années… Les crises, les poussées, les périodes de répit. Et tous ces petits maux qui font partie de ta bande, qui semblent être des détails mais qui t´enfoncent un peu plus.
Puis, spondylarthrite, tu as eu besoin d’une amie. Une garce prénommée Crohn. Elle aussi elle a un nom bien moche. C’est bizarre un H avant un N. Vous vous entendez bien. Vous êtes liées. Vous êtes deux. Et moi toute seule. Mais c’est pas grave. Crohn je te maîtrise encore à peu près. Mais je ne me la raconte pas, tu es aussi traitre que ta complice. Le pire c’est quand vous décidez toutes les deux de vous mettre en colère. Sans me prévenir. Alors que je suis sage. Posée. Que j’arrive à vous oublier quelques heures.
À vous deux vous me faites avaler 16 substances colorées chaque jour. Et vu que vous êtes généreuses, vous me faites l’immense honneur de m’inviter dans de grands hôpitaux parisiens. Où là je n’ai pas l’habitude d’être un objet de foire.
“On peut faire venir les externes, non parce que c’est rare!”. Mais je suis soignée par des bons. Et certains sont humains aussi. Des authentiques. Je ne vous apprends rien, dans la médecine, certains ont loupé le module psychologie. D’autres auraient mieux fait de le manquer, eux.
Il y a deux ans de nouvelles douleurs et un bras qui s’est mis à gonfler tout seul. Le genre de bras qui t’effraie rien qu’en le regardant. Vaudrait mieux pas que je mette une pêche à quelqu’un. Mais je sais pas faire et je n’ai pas de force. Ces douleurs aiguës, qui te coupent la respiration et t’empêchent de faire certains mouvements. Pour moi rien de nouveau c’était lié à la spondylarthrite ankylosante. Et bien non. On se devait d’honorer le “jamais 2 sans 3”. J’ai cru qu’on se fouttait de moi.
“Syndrome du défilé thoracco-bracchial”. À la tienne. Le truc qui fait que tu as mal en permanence. Que ton petit coeur ne suit plus. Opération oblige. À savoir ablation de la 1ère côte. Mais au moins j’ai appris que ma 1ère côte était là. Je les avais visiblement toujours compter dans le mauvais sens. Juin 2016. Un moment difficile. La première séparation avec Précieuse. Un hôpital Parisien loin ou je me suis sentie seule comme jamais. Et dans quelques jours la seconde opération en 4 mois avec la thrombose à rajouter au compteur. J’avais envie de crâner. C’est “in” dans la médecine d’avoir des trucs à part ou on t’opère en prenant des risques.
Moi j’ai pas eu le choix des risques. Ma vie ce sont les hôpitaux plusieurs fois par mois. Les absence au boulot, les taxis, la paperasse administrative. Et pas de rendez-vous synchronisés, non ce serait top. Je ne suis pas la seule. Il y a plein de petites annexes périphériques à ces pathologies. Elles entraînent d’autres faiblesses de santé.
J’avais besoin de parler de vous. Vous qui ne vous voyez pas. Vous qui faites que les gens ont envie de me bouffer quand je passe à une caisse prioritaire grâce à ma carte car je sens que si je reste 10 minutes de plus debout je vais m’écrouler. Pour ceux qui ne savent pas je suis cette fille qui va bien. Et le plus possible je fais en sorte d’être cette fille qui va bien, qui vit comme tout le monde.

J’aimerais vous faire disparaître mais j’ai bien compris que je pouvais uniquement vous endormir. Sur un coup de chance. J’ai choisi de bouffer la vie.
Je ne vous aimerai jamais.

Lire la suite