Posté le 25 octobre 2017
Blog MummyBenti. article pression du 2ème enfant

J’ai 35 ans. Une enfant de trois ans et demie. Une merveilleuse enfant. Mon premier bébé. Je bosse dans la Petite Enfance. Je travaille donc, je blogue, mais surtout je suis mariée, je surfe entre la vie pro et les soins médicaux, j’ai une vie classiquement classique au laisser paraître.
Mais la faille. Celle qui choque. Celle qui provoque la phrase auto-programmée chez 75% des gens avec qui tu échanges (Bénis soient les 25% restant sachant se tenir et se mêler de leurs affaires). ALORS, LE DEUXIÈME C’EST POUR QUAND? Bah je sais pas. J’attends ton feu vert ou que le comité des curieux se réunissent pour savoir quand ça les arrange.
Damned! (Le mot qui fait plus d’effet quand il est prononcé et mimiqué). Je n’ai pas fait d’annonce pour le 2ème. Je n’ai pas dis qu’il allait arriver ni s’il était programmé. Encore moins quand. Je ne suis donc pas normale. J’ai un problème. J’ai vécu un traumatisme penseront certains. Pire encore, je cache certainement quelque chose.
Et bien non. C’est ma vie. C’est mon ventre. C’est ma famille. C’est notre jardin secret du moins ce qu’il en reste et ce qu’on aura réussi à préserver dans ce monde étrange et dur.

 Et en 2017 les enfants ont le droit d’avoir 4, 5, 6 ans et même bien plus d’écart. Ce n’est pas ces années de différence qui font que le lien fraternel sera différent. Que l’amour sera moindre. Les gestes moins sûrs.

D’une manière générale, bien souvent, personne ne sait pourquoi ce deuxième n’est pas encore là. Parfois même pas les principaux intéressés. Et quand enfin, tu en as deux (je parle bien toujours d’enfants au cas où vous auriez perdu le fil), on te laisse tranquille. Tu es rentrée dans les cases. On t’a checké dans la banalité de l’état civil. Certes tu croises des résistants qui ne peuvent s’empêcher de te sortir le fameux dicton: « Jamais deux sans trois ». Ce à quoi je répondrais nonchalamment: «Douze, non…? ». Après ils commencent à être en pénurie de banalités mal placées.
J’ai alors envie de leur parler de mon arrière grand-mère qui a eu 18 enfants. On ne s’est pas connues. Sinon bien évidemment que je lui aurais demandé si son utérus l’implorait de l’activer tous les ans, ou si c’était un vrai choix de famille nombreuse (non pardon, immense). Peut-être que je lui aurais juste demandé si elle prenait des stupéfiants. Ou si à un moment de sa vie elle avait eu le temps de penser à elle. Si une minute d’égoïsme lui avait été réservée ailleurs que dans ses toilettes.
Quand je serai enceinte de mon deuxième (et si un beau jour mon ventre porte la vie une seconde fois, mais je l’espère rassurez vous), les proches, les personne qui ont à le savoir, le sauront quand ce sera le moment. A part ma mère qui sera au courant dans les 10 minutes suivant la nouvelle (on est quand même en train de parler d’Annick donc ça va de soit). Les autres s’en rendront compte par eux-mêmes.
Je passe par 1000 pensées et sentiments sur ce sujet. Tous différents et ambivalents. Qui se heurtent entre eux. Bien évidement que mon corps et mon coeur de Maman sont toujours assez puissants pour reprendre l’aventure.
Alors fouttez moi la paix. C’est mon corps. C’est ma vie. C’est ma santé. Ce sont mes soucis. C’est ma famille. Ou livrez le moi. Je m’en occuperai et je vous écrirai un article sur les questionnements autour du troisième.
Mes doigts effleurent le clavier une dernière fois pour cet article. Qui me soulagera peut-être un peu. Cette pression du deuxième enfant, je n’ai besoin de personne pour me la mettre, elle est déjà là, et lui, sans être encore présent, il est déjà projeté dans ma vie de Maman et dans mes tripes, comme ça si un jour il débarque, je serai vraiment prête…

Commentaires

  1. Mohammedi

    Ah donc c sa qui t’agace ces derniers jours « les gens «  et leurs curiosités pour certains et pour d’autre Je dirais qu’ils sont maladroits lol.
    Bref te prends pas la tête et dis toi qui a pire car quand t’aura le 2eme (si tu le décide d’abord car ce n’es Pas une obligation lol) et bien les gens te demanderont «  c’ Pour quand le 3ème «  comme si de rien était pour eux c normal.
    Mais occuper vous de vos affaires !!!!

  2. Agnès

    Qu’est ce que c’est penible et déplacé ce genre de questions!!!!! Ça m’irrite! C’est du même genre que « alors le mariage? Alors la maison?….. » bref faut rentrer dans des cases de la Life parfaite (pour certains) qui me déplaît ! Compte sur moi ma copine jamais je ne te poserais cette question, je te connais trop pour ça 😉
    Moi j’y ai échappé le number 2 est arrivé trop vite pour qu’on me fasse c….. 😂

  3. Annick

    Bravo ma fille je te soutiens à 100 %
    Il s agit de TA VIE DE TON CHOIX DE TON CORPS
    A bon entendeur ..Salut 😆😘😍

  4. Charlotte

    😂😂😂😂et bien moi j attends un peu aussi quand se sera le bon moments ! On est en plein déménagement. J’ai 35 ans une petite fille de deux ans et 3 mois 😍 que “j’adore”. Je suis arr-thérapeute et j’ai passé le cap petite enfance pour enfin travailler avec ce qui me passionne. Le développement de l’être 😁. Du coup ton post me fait sourire 😁😃😆. Oui il y a vraisemblablement dans notre société un problème de voyeurisme. Chacun laissant croire que sa vie est parfaite en choissant d’exposer le meilleur, mais on est pas dupe……rien n’est jamais parfait et c ‘est peut être ce qui nous permet d’apprécier les petits bonheurs 💓. C’est ta vie et c’est toi qui la fait ( heureusement) le regard des autres ou leur opinion après tout ” c’est la leur” c’est peut-être eux dans le fond qui sont bloqués dans des préjugés!!! 😚😚😚😚

  5. Je parlais hier quand un jeune pendant la pause me demandait “alors votre fille a 4ans C’est pour quand le deuxième ” très calmement je lui ai fait comprendre que C’était des questions qui ne se posaient pas et que si j’avais répondu que suite à la naissance de ma fille j’avais eu des gros soucis de santé et que du coup je ne pouvais plus en avoir il se trouverait bien fin devant ma réponse… on ne connaît pas la vie de chacun, on ne connaît mon historique santé, l’opinion du conjoint, les tentatives plus ou moins douloureuses… Ça ne regarde que nous
    Bisous ma belle

  6. Comme je me retrouve dans ton article !!!
    Mes fils ont 7 ans d’ecart et je l’ai entendu je ne sais pas combien de fois cette phrase ! Maintenant c’est : « et c’est pour quand le troisième !? » lol
    Pourtant Ismaïl a que 1 an, quand il s’agit de mes copines et de certain de mes proches ça me dérange pas mais sinon je sors les crocs haha

  7. Seddiki

    Ah comme je l’ai entendu cette phrase… ah comme j’ai eu envie de leur dire “mais merdeeeeee” !
    C’est comme si on était pas normale, qu’il fallait rentrer dans un moule, qu’il fallait suivre un modèle, une norme qui serait d’avoir 2/3 enfants (pas plus parce qu’après on va dire “encore”) et qu’ils devraient avoir 3 ans d’écart !
    Mais n’importe nawak !!!
    Mes filles ont 6 ans d’écart et je kiff !
    La grande est arrivée à un âge où elle a gagné suffisamment d’autonomie pour que je la laisse se gérer seule sur pas mal de points ce qui m’a permis de rekiffer bébé 2 tout comme si c’était le premier (mais en mieux parce que cette fois je savais comment ça marchait ces petites bêtes là et je n’étais plus angoissée de rien)
    5 ans c’est le temps qu’il m’a fallu pour avoir le feu vert des médecins, pour pouvoir arrêter un traitement incompatible avec une grossesse, pour avoir ce désir de maternité si fort en toi que tu ne pense plus qu’à ça comme ce et le cas pour le premier, pour me sentir prête à revivre une grossesse et un accouchement sans péridurale…
    bref on a chacune notre histoire avec la maternité et c’est cela qui fait nos différences !
    On n’a pas toutes la même vie de couple/professionnelle, pas toute le même état dès santé…
    Donc vivons pleinement sans se soucier de ce que les autres pensent de nous 😉

  8. Emma

    Et en plus il faudra bien évidemment que le deuxième soit un garçon … sinon faudra le tenter en troisième ! Pathétique.
    Très bel article, et belle vie à vous 3 ❤

  9. Kat

    La pression… tjs, tout le temps… pour le premier, le deuxième, le mariage, l achat d une baraque… M…E ! Chacun mène sa barque comme il le veut/le peut, et pis c est tout 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *