Posté le 24 août 2017
Blog MummyBenti article Boiron Homéopathie 1

Un joli mardi de mai (parce que moi je trouve que les jours de mai sont jolis!), rendez-vous dans un lieu très sympa: Un air de famille, pour échanger autour d’un thème qui m’est cher, la santé de l’enfant à travers l’homéopathie notamment.
Un échange entre mamans, entre blogueuses, avec un pédiatre-homéopathe plus qu’intéressant et des professionnelles des laboratoires Boiron accueillantes et dans l’échange. Mr le Pédiatre sympa sait de quoi il parle, il enseigne depuis 35 ans, il a exercé dans différents services du + lourd au + léger, avec des méthodes différentes, néo-natologie, réanimation, médecin libéral… Ce médecin demande l’efficacité. Nous devrions tous exiger l’efficacité, car c’est bien notre souhait premier face aux maux et aux douleurs, de nos enfants, de notre entourage jusqu’à notre propre souffrance parfois.

Blog MummyBenti article Boiron Homéopathie 2

Je précise que je n’écris pas cet article pour une ouverture au conflit, chacun son avis et c’est respectable tant que c’est respectueux et argumenté.

L’homéopathie, cette thérapie  qui soigne le malade et non la maladie. Qui s’adresse aussi bien au chronique qu’à l’aïgu. Qui excelle dans la prévention. Bien évidemment pour les maladies chroniques, la consultation médicale est indispensable. La dilution (vous savez les fameux Ch!) sera modifiée selon le terrain et le cas, les basses dilutions comme le 5 et le 7 seront plus pour des affections passagères, aiguës, alors que les hautes comme le 15, le 30 (souvent en plus petits tubes) seront plus conseillés pour des soucis d’ordre chronique. La dilution, cela vous parle? Dans ces petits tubes, il y a une solution de départ (la teinture mère) et elle est diluée selon le nombre de fois indiqué sur le tube.

Lire la suite
Posté le 7 août 2017

 Je ne suis pas une égoïste. Je vous partage mes bons moments. Bloguer c’est aussi parfois avoir la chance de partir en week-end (#blogotrip) avec des chouettes personnes pour découvrir l’univers de chouettes marques. Bref rien que du chouette.

Ce week-end de juin était organisé par Mont-Roucous. Vous savez cette eau faiblement minéralisée, prisée pour les bébés. Je l’ai beaucoup utilisé pour ma Précieuse et j’en achète encore régulièrement. Je la trouve efficace dans la fameuse période des coliques, pour les nourrissons en général et elle est recommandée pour les femmes enceintes ou allaitantes. Je rajouterai pour les personnes dont la santé est fragile.


Allez venez je vous embarque à Toulouse. Enfin ça c’est en théorie, parce que deux heures de route, 38 virages et 27 belles frayeurs plus loin avec la bande, on a débarqué à Lacaune. Petit commune du Tarn où on parle avé l’accent, situé en Occitanie pour faire very 2017. Village zen qui sent bon le sud.
Ce blogotrip avait un but tout particulier: La Baby-Shower de Christelle, famous Community Manager de Mont-Roucous et de la Rosée de la Reine entre autre. Christelle, le genre de nana que tout le monde  souhaiterait rencontrer, la douceur, la sympathie, le sourire (don’t crâne!).
Tout a commencé à Orly avec Aurélie: Zozomum & Cie, Marilyne: Sécurange et Régina: BoutdeZou. On était ready pour un week-end de folie. Sur place on a d’abord retrouvé Coralie: C’était comment avant? puis Aurore: La Mite Orange et Bérangère: Dress me… and my kids! Et bien évidemment la team Mont-Roucous! Équipe de choc !

Lire la suite

Posté le 30 juillet 2017

J’aurais fait les choses bien, j’aurais publié cet article lors de son dernier jour de crèche, le 12 juillet dernier. Je n’étais pas prête. Tout était encore “fouillis” dans ma tête. Je me revois arriver le 1er jour de son adaptation, le 1er septembre 2014, avec son papa, cosy sous le bras, sac à langer digne d’un sac de voyage, avec notre bébé de 5 mois et demi, habillée pour une grande occasion. Pleine d’angoisses. Pleine de questions. Pleine d’envies. Pleine de peurs. Pleine de moi finalement.
Elle était surement déjà prête. Nous lui avions expliqué. Tout doucement. Nous lui avons toujours tout expliqué. Elle ne nous a toujours pas dit, elle, comment elle a fait pour grandir si vite. Une année chez les bébés. Puis chez les moyens grands mais en mode moyenne et vous aurez donc compris l’inversion pour la dernière année. C’est passé si vite.
Il était impensable pour moi, éducatrice et directrice de crèche que ma fille aille chez une assistante maternelle. Je suis convaincue qu’il y en a des formidables, très pro, avec des tas de qualités mais ce choix n’était pas fait pour moi ni le notre. J’ai entendu et vu trop de choses. Moindre par rapport aux jolies choses rapportées certes, mais suffisantes. Et je souhaitais qu’il y ait une équipe pour accueillir ma fille au milieu d’autres enfants. Je ne voulais pas être trop dépendante et coincée pour des vacances, des éventuels arrêts. Je voulais qu’elle puisse bénéficier de tous les aspects de la collectivité même si je sais qu’elle a parfois du attendre plus que si elle était seule ou dans un micro groupe chez quelqu’un (n’est ce pas la préparation à la vraie vie…?), elle a parfois du embêter et être embêter sans que cela soit vu de suite, et d’autres choses qui ont pu me contrarier à un moment donné mais jamais me dégoûter de la crèche.

Lire la suite
Posté le 29 juillet 2017

Petit feed-back TRÈÈÈÈS en retard sur la chouette POP Toscanne qui a eu lieu le 31 mai dernier. Il était donc question de découvrir les nouvelles collections de fameuses marques de puériculture, familiales and co.
Je vous présente mes coups de coeur. Chaque marque a son petit truc, a ses points positifs, ses avantages mais il faut bien faire une petite sélection!

À chaque fois c’est le festival Mam. Et à chaque fois je craque. Mais là j’aurais bien eu un tout petit bébé pour le mettre dans la tendance tropicool, jardin aquatique ou esprit atlantique. Je réponds présente dans les pro Tropicools. Même le terme choisi me plait.
Je vous laisse découvrir en photos.

L’innovation Eclosion wahouuuu qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet. Cette Maman a créé ce matelas confortable et adaptable à souhait, conçu pour le couple, et pour une longévité au delà de la grossesse. Vous me direz tant mieux vu l’investissement. Mais pour les personnes ayant un budget dédié à cette thématique ou les moyens de, on est dans du confort haut de gamme et complètement réfléchi pour nos maux de femmes enceintes. On l’a toutes testées, enceinte ou non. Et approuvées. Un nuage de lit près à accepter nos corps de déesses (#bahquoi). Je pense qu’il pourrait aussi avoir de nombreux bienfaits pour les personnes ayant des douleurs rhumatismales (ma Team!).

Lire la suite
Posté le 18 juillet 2017

Je reçois parfois des messages pour savoir si ma fille continue sa phase Cathy Guetta ou si Pimprenelle et Nicolas ont remporté la partie.
Mi-figue, mi-louve. Jocker. Stand-bye. Impossibilité de compter les bulletins déposés dans l’urne.
Non, clairement Précieuse ne fait toujours pas ses nuits. Non, on en n’est plus à 7,8 réveils sinon je ne serais pas en train de vous écrire ce billet. Quoique pour être honnête on a encore des nuits bien pourries où on ne préfère pas compter le nombre de fois où l’enfant se manifeste activement…!
Il y a des phases aussi. La phase des réveils de vénère, fâchée, où elle pleure, crie.
La phase où elle a juste besoin d’être rassurée, qu’on vienne lui faire un câlin et lui remettre sa tétine. Je vous parle bien de ma fille de trois ans et des bananes. Non, non vous n’êtes pas en train de lire un article de 2014.
On en peut clairement plus. On a des têtes de panda. La patience est fragile la journée car la fatigue est active jour et nuit. Et puis étant donné que notre Koh-Lanta nocturne ne suffisait pas, Précieuse s’est dit que de rallonger le coucher et l’endormissement rajouterait un peu de piment dans cette famille qui évolue dans une sphère beaucoup trop calme…
Les rituels s’éternisent… Les prétextes pour nous faire venir se multiplient… Le self-contrôle est à son maximum et les repas des adultes pris ensemble de plus en plus tard et rares.
Cette enfant nous a clairement eu. Elle a fait style de faire ses nuits de ses deux mois à ses cinq mois. Des nuits de compétition genre 22h-10h et après patatra retour à la réalité.
Ceux qui vivent la même chose me comprendront. Les accros du sommeil aussi. C’est crevant, usant, épuisant et surtout désarmant. Je pense qu’on a tout essayé sauf la laisser pleurer. Ça c’est non. Enfin on l’a déjà laissé se fâcher maintenant qu’elle est plus grande après 3 ou 4 interventions inutiles.

Elle a quand même eu des traitements de chevaux qu’on n’a pas super bien vécus en tant que parents car ce sont des médicaments et qu’ils sont destinés à combattre d’autres maux usuellement. Dont le fameux sirop quand ta gorge te picote. J’étais à deux doigts de lui décerner le prix Nobel du sommeil mais il s’est transformé en placebo depuis quelques semaines. Alors on est retournés chez nos plus fidèles amis: la team homéopathie. La team rassurante et tranquillisante. J’essaie toujours de trouver des raisons, des excuses, des prétextes… Son reflux, une éventuelle intolérance, des angoisses, la lune. Mais je ne me convainc même plus.

Précieuse c’est cette petite fille qui se revendique grande mais qui ne veut pas, ne peut pas se séparer de son lit de bébé. Elle va bientôt passer par une phase complexe qui ne va rien arranger à la folie noctambule puisqu’on va remballer le lit de bébé et elle n’aura plus d’autres choix que de dormir dans le lit de grand qui sert de meuble à tout depuis novembre. On a tenté la transition en douceur tout en négociation mais c’est non, elle ne coopère point… Et le petit lit à barreau montre ses limites. Ma Précieuse aimerait dormir avec sa maman… Sa maman ne se ferait pas prier mais sait que ce n’est pas la bonne solution…

Lire la suite