Posté le 17 juin 2019

Merci On dit beaucoup de choses dans la vie dont on ne mesure pas les conséquences pour plus tard…Des choses qui nous semblent banales. Anodines. Sans importance. Cette fameuse spontanéité. Cette liberté d’expression. Ce qui va me blesser, te heurter, lui passer au dessus de la tête, me faire rire ou vous choquer. Fera peut-être l’effet contraire à l’autre.

Chacun ses réactions. Chacun son ressenti.
Chacun son degré d’acceptation. Chacun ses principes et ses projections pour son futur.
Et quand tu n’as pas d’enfant, au bout d’un moment tu en as marre d’entendre que toi tu ne peux pas comprendre car tu n’es pas parent… Cela ne veut rien dire. Oui lier l’expérience à la théorie te permet d’être plus complète. De te projeter et vivre pleinement ce job de parent. Mais pas forcément. Pas obligatoirement. Ce sont souvent ceux qui n’ont pas la tête dans le guidon de la vie de parents qui te font remarquer ce que toi tu fais spontanément et qui est étonnant. Ce sont ceux qui ne peuvent pas comprendre qui comprennent parfois le mieux. Ce sont ceux qui prennent le relais, qui font partie de ton entourage. Ils n’ont pas cette pression et cette responsabilité permanentes et le peu de fois où ils voient tes enfants c’est la fête en permanence. Leur analyse est distancée, juste. Parfois à côté de la plaque d’accord. Mais souvent si ça pique c’est que ça résonne… Toi t’es là vieille grincheuse. Toi tu n’est pas toujours fun aux yeux de tes enfants.
Quand tu as, les conseils et les jugements de ceux qui crient à la liberté, ça peut te bousculer, t’énerver.
Te rappelles tu, toi, ce que tu disais.
Te rappelles tu quel jugement tu avais en balade face à cette enfant de 3 ans avec sa tétine dans la bouche. Face à la réaction de cette maman perdant patience suite à une énième colère de son fils au supermarché.
Et quand les autres te racontaient leurs galères de parents. Tu te disais que toi, ça ne pourrait pas t’arriver. Parfois tu ne le disais pas seulement qu’à toi. Tu le pensais haut.
Moi si c’était le mien…
Moi quand je serai mère…
Moi quand elle me fera ça… Enfin, non, rien. Elle ne me le fera pas.
Et bien moi, j’ai honte envers moi-même. Envers des principes désuets. Envers des promesses non tenues. Envers des valeurs que je ne peux mettre en application.
Parce que j’ai bien capté par ma propre expérience qu’il en est tout autre.
« Elle dormira dans son lit, elle n’aura pas le choix ça sera non négociable ». (Principe oublié depuis… La grossesse).
Je suis fatiguée je veux juste dormir et si en complément je peux sentir la douce odeur de ton petit cou…
« Elle mangera de tout pas le choix c’est pas elle qui décide ».
J’ai pas envie de me prendre la tête, je suis capable de comprendre qu’on aime pas tout et que je ne vais pas refaire Waterloo pour des petits pois carottes. Je lui propose mais je ne la force pas.
Lire la suite
Posté le 27 mai 2019
http://mummybenti.com/pediact-et-ses-solutions-pour-toute-la-famille/

On se retrouve aujourd’hui pour parler de PediAct, un laboratoire que j’apprécie particulièrement et pour lequel j’avais déjà un coup de cœur avant d’être ambassadrice.

Je suis ravie d’avoir intégrée l’aventure de la PediAct Family.
Le laboratoire propose des produits pour toute la famille, depuis 2012.
Nous sommes beaucoup à l’avoir connu avant tout
pour combattre les fameuses colliques grâce aux gouttes BioGaia
BioGaia ce sont des probiotiques, différents compléments alimentaires prenant soin de ton microbiote. Que tu appelles peut-être plus communément la flore intestinale, ce sont des micro-organismes  présents dans l’intestin, des bactéries qui s’étalent dans tout le tube digestif.
Le microbiote c’est aussi un peu la carte d’identité de tes intestins et toute la bande (ça y est j’essaie de faire ma gastro-entérologue… Non mais ce n’est pas évident et c’est important de bien comprendre!) puisqu’il est à 80% propre à chaque individu suite à plusieurs facteurs et événements de vie: traitement antibiotique pris, grossesse et accouchement, mode d’alimentation, fatigue, stress…
Il faut cocooner son microbiote dès le plus jeune âge, c’est pourquoi les probiotiques interviennent (comme des chefs !).
PediAct Parole de Mamans MummyBenti PediAct Family BioGaia CapriCare PoxClin KidsClin
Mais PediAct c’est plusieurs marques/gammes avec notamment BioGaia, Capricare , KidsClin et PoxClin dont je vous parle aujourd’hui.
On s’est retrouvées il y a quelques semaines pour toutes se rencontrer, découvrir tous les produits et échanger avec les équipes du labo et des experts (gastro-pédiatre, pharmacienne, sage-femme…). Une après-midi sympa entre repas convivial, yoga pour réapprendre à récupérer et à s’écouter, discussions et quizz autour des différentes gammes et atelier attrape-rêves.
Si je vous ai parlé principalement de BioGaia et des probiotiques, vous en saurez bientôt encore plus sur le reste de la bande!
Lire la suite
Posté le 25 avril 2019

On se retrouve pour parler lecture, passion qui traverse les générations et qui touche tout le monde à un moment ou un autre de la vie.

La lecture fait partie des choses qui ne dérangeront pas, qui ne seront jamais « trop ». Elle permet de se poser, de se recentrer (d’avoir moins de bruits… Non soyons honnêtes…!). Dès tout petit, grâce aux livres, on peut jouer, échanger, apprendre, se calmer.

Précieuse a toujours été imprégnée des livres dès Bébé, je lui ai proposé de les découvrir, de les manipuler, on lui a raconté des histoires, elle en a découverte d’autres seule. Je trouve que ça aide à s’ouvrir sur le monde et à aborder certains sujets, parfois pas évidents. Bien trop longtemps que je n’avais pas écris sur nos lectures.

Précieuse est fille unique, pour le moment. Si elle réclame fort fort une petite soeur (mais un petit frère lui conviendrait aussi), elle maîtrise parfois mal le fait de ne pas être l’unique de tout le monde, pour tout, et dans toutes les situations. Alors j’ai trouvé pertinent de choisir le livre :

  • Lucie la souris est jalouse (Que vous pouvez retrouver en cliquant: ici).

Il fait partie de la Collection Petit Zen que nous aimons beaucoup (je vous avais parlé il y a longtemps de « J’ai pas sommeil »). Dans ce livre, le papa de Lucie offre un cadeau à son frère mais pas à elle, et ça, elle a du mal à le supporter et pense tout de suite que c’est parce ses parents aiment son frère plus qu’elle. Alors en douceur, et en passant par les différentes phases d’émotions traversées dans ces moments là, l’enfant comprend que Lucie se trompe, que ses parents l’aiment tout autant. Et heureusement Lucie le comprend aussi. Les images sont douces, les mots bien choisis, ils parlent à l’enfant (et si non, ça permet d’expliquer le sens d’un mot découvert dans un livre).

 

Ce joli livre traite de la jalousie dans la fratrie mais peu aussi déborder sur la jalousie d’une manière générale. Je trouve que tout est traité, la cause, le débordement de l’émotion, ses conséquences et surtout la façon dont le problème va être réglé mais aussi compris. Ma fille déborde d’énergie… Et d’émotions mais parvient à se retrouver par la relaxation, la méditation pour les tout petits et nos fameux temps calmes remplis de réconfort. Ce livre lui plait beaucoup, on va continuer à rester fidèle à cette collection!

 

J’apprécie beaucoup la partie sur « Le coin des parents » dans cette collection qui peut amener des pistes de réflexion face à des périodes pas toujours faciles et surtout qui nous conseille sur comment lire au mieux cette histoire à notre enfant.

 

 

Lire la suite
Posté le 14 avril 2019
 Les articles où je t’écris directement à toi, petite personne, sont certainement ceux qui me ressemblent le plus.
Plus intimiste sans faire dans le grand déballage.
Authentique sans tomber dans de la psycho-dramaturgie.
On s’est adaptées l’une à l’autre dès nos premières heures communes, dans l’amour et dans l’ambivalence, tant nos besoins physiologiques et affectifs sont proches mais tout aussi décalés…
On a les mêmes mais pas forcément au même moment. Pas toujours heureusement. Parfois (souvent) on est bien synchro.
Ça peut être embêtant quand on est en décalage horaire (écrit la mère qui n’a fait que très peu de véritables nuits complètes depuis 5 ans…).
Dans le monde où ça va à peu près, la mère est attachée à son enfant dès qu’elle a connaissance de son existence. Parfois ça commence plus difficilement mais ça avance bien… D’autres fois, ça ne vient pas. C’est un autre chapitre, qui ne me touche pas et j’en remercie le ciel.
Nous venons tout droit du monde où ça va à peu près. Frôlant le monde de l’amour fou.
Au delà d’être attachée, j’ai été liée à toi, dès que j’ai su que tu étais au creux de mon ventre.
L’amour naît de l’attachement. J’ai l’impression que je me suis attachée à toi en même temps que je t’ai toujours aimé. Il n’était pas possible d’y aller étape par étape. Je t’ai tant attendu…
Mais tu m’as permis de mieux me connaître. Je suis capable de me mettre dans une colère intérieure forte alors que je t’aime une fois encore tout aussi fort.
Je ne peux pas te rendre coupable de tout ce qu’on vit et de tout ce qui n’est pas calme, posé, agréable.
J’y suis forcément pour quelque chose.
Tu ne supportes pas que je te dise non.
Tu es mon tyran d’amour alors que tu es un amour tout court avec les autres.
Tu fais tout pour te faire remarquer et avoir toute mon attention positive ou non dès que je te rejoins, dès que je suis là.
J’ai loupé un truc. Les limites ?
Pourtant… J’ai suivi le manuel de l’instinct parental, mêlant avec subtilité autorité et tendresse.
Non je crois que j’ai enfin compris. Sans être une angoissée qui ne vit plus, je suis en perpétuelle inquiétude pour toi. Que je me prends trop la tête.
Est ce que tu vas bien? Est ce que tu te sens bien? N’as tu pas trop froid, trop chaud? Es tu douloureuse, gênée? Quelque chose t’a fait de la peine? Est ce que le moment vécu te plaît? Es tu à l’aise ?
Lire la suite
Posté le 8 avril 2019
Blog MummyBenti étiquettes personnalisées Ludilabel

Quand t’es Maman, directrice de crèche, et que t’as quelques tocs, tu ne peux pas passer à côté des étiquettes personnalisées. Il y a celles qui ont un besoin compulsif de tout étiqueter, celles qui ont la flemme, celles qui le font par obligation, et puis il y a le mix des trois (j’ai utilisé le féminin spontanément, ne me demandez pas pourquoi, et je vais le laisser, les papas peuvent aussi être les rois de l’étiquetage!). Mais ces étiquettes sont quand même bien pratiques avouons le (Maman comment faisais-tu avec ces bonnes vieilles étiquettes tissées à coudre…?!).

Des années que j’entendais parler et que je voyais les étiquettes Ludilabel, j’ai trouvé la proposition de collab’ très sympa et on a pu choisir notre pack, les découvrir et les tester. J’avais déjà lu l’histoire de la naissance de la marque, suite au constat d’une maman et j’adore apprendre comment une marque / un concept se crée.
Aujourd’hui je vous en dis plus. Vous pouvez aller vous faire une idée si vous ne connaissez pas (encore) en cliquant ici: Ludilabel.
La personnalisation est vraiment top et le choix est large. Si j’avais mes petites idées et mes petits coups de coeur, j’ai laissé ma fille faire son choix, et écouté ses goûts et ses envies.
J’aurais du parier sur son vote!
Déjà j’ai progressé… J’avais du mal avec les licences mais en digne Maman d’une petite fille touchée par le même syndrome que quasi toutes ses congénère, j’ai été au pied du mur… Et j’y ai pris goût! J’ai bien tenté de lui proposé d’autres motifs tendances et moins accentués licences ou personnages, mais non. Elle a jeté son dévolu sur Minnie et je dois dire qu’au vu du résultat, elle a super bien fait.
Le gros plus de Ludilabel entre autre c’est bien ça. Les licences / marques sont proposées avec une qualité impeccable: Disney Pixar, Marvel, Hello Kitty, Monsieur Madame, Terra Willy etc…
On a choisi le pack multi-stickers qui englobent un peu tout je trouve, il sert à la fois pour les vêtements, les objets et pour 32,50 euros, il est composé de 178 étiquettes ce qui n’est pas rien. Tous les formats sont regroupés dans un seul et même petit carnet, tout joli, tout pratique, solide et bien rempli puisqu’on y trouve:
▪️72 Ludisticks™ pour vêtement (25 x 11 mm)
Et pour les objets/ effets personnels:
▪️24 autocollants rectangles (51 x 14 mm)
▪️16 autocollants ronds (diamètre 37 mm)
▪️54 mini autocollants (49 x 8 mm)
▪️12 autocollants (6 paires) pour chaussures (51 x 30 mm)
Il est possible de choisir une illustration made in Ludilabel ou bien une version licence.

Lire la suite