Posté le 26 octobre 2020

Une heure et demie du matin, vacances scolaires pour toi, fin de vacances tout court pour moi.


Et une furieuse envie de t’écrire ma fille aussi furieuse que mon envie de dormir qui joue à cache cache. Envie d’écrire aux parents, aux enfants, envie d’écrire à tout ceux que la situation peut bousculer, de temps à autre…


Quand je t’écris, ma fille, ça sort mieux, ça sonne mieux.
Parce qu’un blog est destiné à être lu, parce qu’on peut tomber dessus en faisant des recherches thématiques via des moteurs spécifiques, on se devait de mettre notre tout petit caillou à l’édifice. Parce qu’on vit une drôle d’époque et que tout est actuellement pensé et réalisé en fonction de la crise sanitaire.

Ce soir, je réfléchissais, à tout, à l’actualité… Mais aussi à qu’est ce qui fait que parfois, c’est si compliqué dans cette relation parent-enfant, dans ce développement, dans ces sentiments d’amour fou et d’épuisement passionnés… C’est si compliqué de grandir, de grandir en 2020…

Et des infimes éléments de réponses, arrivent, tout simplement…

Lire la suite
Posté le 31 août 2020

J’ai toujours aimé la rentrée scolaire et la préparation des fournitures…
Vu mon grand âge, je ne suis plus concernée depuis longtemps, mais depuis quelques années, ma fille m’a replongé tranquillement dans ce kif. C’était forcément plus que light en maternelle. On passe à une vitesse supérieure avec l’entrée au CP.
J’avais trop hâte de déambuler dans les rayons comme les autres parents, liste à la main, et lui choisir ses affaires qui l’accompagneront dans cette nouvelle étape.

Enfin j’avais hâte jusqu’à ce que …
1) Je découvre la liste des fournitures pour le CP ou plutôt la Fac
2) Je galère à trouver les trucs ultra précis mentionnés

{3) … Je réalise que ça y est mon bébé n’est plus un bébé… }

La fameuse liste, alors là je n’étais pas prête. Mais pour une nana comme moi qui aime les trucs clairs nets et précis, on est complètement dans le sujet. Des articles bien précis, marques, options, couleurs…
Il n’y avait plus qu’à appliquer… Encore fallait-il tout trouver. Incroyable cet équipement, ça ne plaisante plus.

Chose qui m’a surprise, c’est un agenda qui a été demandé (avouons que nous avons toutes toujours adoré choisir notre agenda!) et non un cahier de texte.

Pour les stylos, le Paper Mate InkJoy 1mm est attendu, et j’en passe. Il faut des réserves pour tout, et pouvoir remplacer la plupart des choses du jour au lendemain… Bien, bien, bien, ça promet parce qu’au vu du nombre de tubes de colle qu’il faut stocker, j’imagine qu’ils font des recettes de cuisine avec…

Lire la suite
Posté le 20 juillet 2020

Si nous ne sommes pas allés au cinéma durant cette période de confinement et de crise sanitaire, le cinéma est venu à nous pour un chouette moment en famille.

Nous avons découvert le film “Mon ninja et moi” avec ma fille et mes nièces durant le mois de mai. D’âges différents, chacune a eu son avis et sa propre critique avec un point commun, elles ont toutes aimées! (Et moi aussi…!). Le film est recommandé aux enfants à partir de 8 ans et il est “officiellement” sorti en salle mercredi 15 juillet 2020.

La première scène m’a fait une drôle d’impression vous verrez par vous même (plongé dans une certaine réalité de la Thaïlande…), mais elle nous fait rapidement comprendre que le film est destiné aux grands enfants et aux adultes. Certaines subtilités et formes d’humour ne peuvent être saisies que par des personnes mûres. De plus des sujets importants sont traités, le harcèlement, l’exploitation des enfants, les difficultés que peuvent rencontrées certaines familles recomposées…

L’histoire est la suivante… “Le jeune Alex reçoit en cadeau une poupée ninja de la part de son oncle de retour d’un voyage en Thaïlande. Rapidement, il découvre que le jouet est vivant et qu’il parle ! Ce petit ninja à carreaux lui vient en aide pour résoudre ses ennuis à l’école, mais il n’est pas là par hasard : il est venu pour prendre sa revanche et il compte sur Alex, qui va devoir l’aider, bien malgré lui”.

Lire la suite
Posté le 12 juillet 2020

Si vous me suivez, vous savez que Simba, notre boule de poils fait partie intégrante de notre famille. Et qu’il ne faut pas me prier bien longtemps pour que je m’étale à son sujet. 14 ans qu’il est parmi nous, ce n’est pas rien !


L’attachement a toujours été là, et notre organisation se fait aussi, d’une certaine manière, en fonction de lui. Monsieur a ses habitudes, heures de repas, cachette secrète spéciale sieste au calme, réveil nocturne, ronronnement provoquant notre apaisement immédiat. Certaines personnes ne le comprennent pas, mais les bêtes ressentent beaucoup de choses.
Alors ça me fait plaisir de partager, de conseiller, autour des animaux domestiques, de nos amis les bêtes (et je sais aussi que Simba va être bien trop fier d’avoir encore un article dédié?! #Bahquoi!?).


Des propos classiques on en entend, mais le tout est de les appliquer. J’ai un animal je m’en occupe comme il se doit, je suis vigilante. Un animal n’est pas un jouet dont on se lasse, quand on en prend un, on opte pour les bons moments, et les inconvénients, c’est une sorte d’engagement de soin, de fidélité.
Simba, est proche de nous, donc de Précieuse aussi. Depuis qu’elle est tout bébé, une relation s’est créée, des moments de jeux, de complicité, un instinct de protection mutuel. Plus elle grandit plus elle nous montre combien il est important pour elle. Il ne bat même pas son amour pour les poneys c’est dire !


Depuis le confinement, Monsieur sort dans le jardin. Il lui aura fallu 14 ans pour connaître le chemin de la sagesse et ne plus être en folie dès qu’il a le museau à l’extérieur. Et on sent bien que c’est une révélation pour lui. De chat d’intérieur, il est passé au baroudeur local option proximité extrême (nous sommes très très prudents, c’est le jardin, uniquement et c’est déjà pas mal !).Découvrir, courir après les papillons, se pavaner au soleil, sentir le vent dans son pelage… De nouvelles expériences, de nouvelles sensations. Je suis contente que mon chat de 14 ans puisse trouver ces moments de plaisir. Tout en veillant à sa sécurité, à sa santé…

Lire la suite
Posté le 2 juillet 2020

Il y a 3 ans toute petitoune que tu étais, tu as fait tes premiers pas d’écolière là-bas, les grands me paraissaient si grands et tes mini potes et toi, si petits.
Tu as fait ta place, appris des choses, on a créé des liens. On a parfois été contrariés, surpris, parce que je ne suis pas sûre que ni les parents ni les enfants ne soient vraiment prêts pour ce nouvel univers.
Encore moins quand on vient du monde du social, de la petite enfance. A bas les transmissions, tu es vite cataloguée parent lourd quand tu poses trop de questions, voir parent angoissé quand tu as le malheur de mêler l’individuel au collectif. L’autonomie est primordiale mais elle est enrichissante

Mais l’école aide aussi le parent à se remettre en question justement et à lâcher un peu de leste, mais pas trop… Tout n’est qu’une histoire de confiance.


On a beaucoup souri, on a été fiers, on t’a vu grandir vite, très vite, on a vu qu’on te demandait de devenir grande, très grande.
On se disait qu’on avait le temps, qu’il fallait en profiter mais en même temps on n’a pu que constater le défilé des jours, des semaines, des mois, des années…
Ta troisième et dernière année de maternelle a été entachée par un ennemi nommé Covid comme tous les élèves.


J’ai aimé lire ces premières appréciations te concernant sur ton livret, t’écouter me raconter tes apprentissages quand tu daignais me mettre dans la confidence.
J’ai aimé te voir évoluer sans trop de pression, avec des objectifs que tu as relevé haut la main. Découvrir tes travaux, vos rituels, tes progrès incessants…

Lire la suite