Posté le 2 octobre 2019
MummyBenti Back dans le rythme, la rentrée

Salut Vous…

J’avais commencé à coudre un article sur la fin des vacances, la transition avec la reprise (ça c’est quand j’ai commencé l’article, on était à mi-chemin entre la plage et la rentrée). Salut du début d’un cycle…Puis j’ai tenté un Salut de … LA RENTRÉE passée avec un debriefing.

C’est râté, on est en octobre et je me suis complètement noyée dans le rythme infernal mais pourtant nécessaire et sympathique. On y est, c’est fait. Septembre et sa vague de choses à faire est passé. Octobre et ses jolies couleurs est bien là. Pourquoi je me laisse autant débordée moi qui me revendique organisée? Organisée à l’arrache, e8n retard, de dernière minute, bref de plus en plus mal organisée… L’année est ponctuée d’étapes charnières, selon le calendrier, les pays, les cultures et j’en passe.
La rentrée, on s’en souvient tous. Je défie quiconque de me dire qu’il n’a nul souvenir d’une de ces rentrées.
J’en ai quelques-unes en tête, le CP, la 6ème, et 2, 3 autres ensuite (Aka la séparation avec la bff quand on a co-redoublé notre terminale).
Je me rappelle de ma rentrée à la fac, en école d’éducatrice et des deux premières rentrées de ma fille (fort heureusement puisque c’est récent!).

L’année est quelque part suivie par rapport à deux dates qui servent de base, le nouvel an (et bonne année bien sur!) et la rentrée scolaire.Deux bonnes occasions de prendre des nouvelles résolutions, de se faire une petite liste de choses à tenir…

Alors ici j’aimerais…Trier cette baraque, avoir un peu de Marie en moi à défaut d’avoir la Kondo qui finira par débarquer plus forte que jamais. C’est propre, c’est rangé, mais ça déborde, ça dépasse… Faire du vide, arrêter d’être attachée à toutes ces choses. Arrêter de me dire que ça servira, que ça me rappelle ci ou ça… Ça c’est THE objectif. Voir plus the impératif!

Lire la suite

Posté le 23 septembre 2019
MummyBenti Huggies Pull-Ups On continue Jour Nuit Propreté continence
 Je vous avais promis qu’il y aurait une suite dans la série des articles sur le monde des sans couches.
Il faut que je sois honnête, j’ai peur de me filer la poisse du come-back des couches enchantées juste en vous en parlant. Et puis vous me connaissez, je vais vous raconter soft, je m’en voudrais toute ma vie si à 16 ans elle me fait une crise car ses potes sont tombés sur un article du jadis blog de sa mère blogueuse où il était question de pipi-caca (l’un allant pas sans l’autre sur ce sujet!).
Alors bon, roulement de tambour, trompettes et bâtons de majorettes, mais, mais, mais (je suis toute émue de  vous l’écrire !), ma fille ne porte plus de couche la nuit! Oui Madame!
Oh ne croyez pas que cela a été facile, sachez que depuis des mois (et des mois et des mois, et des mois) je regardais les parents des sans couche nocturne avec envie et incompréhension. J’ai même eu ces moments de mère idiote où je n’y croyais plus, je devrais avoir honte. Et pourtant je n’ai jamais voulu lui “apprendre la propreté”, j’ai fièrement refusé les méthodes et conseils de mère et grand-mère, et point de forums de mères désespérées de la couches ont vu mon nez. On a bouquiné, on a mis des mots, on a patienté, on a parfois râlé, on s’est souvent dit que ce n’était pas grave et que ça finirait par arriver, on a mis des fringues pratiques et des pyjamas qui l’étaient tout autant, je ne l’ai jamais empêché de boire (ça m’est impossible, je trouve ça. . .)  et je l’ai changé la nuit à chaque fois qu’elle l’a demandé.
Il n’y a pas de recette à suivre à la lettre, ou alors la meilleure connue, celle du feeling… Clairement, malgré les remarques objectives ou non, parfois involontaires, des gens qui abordaient le sujet, je ne la sentais pas prête. Ce n’était pas une question d’âge mais de maturité physiologique. Je suis en admiration devant les parents (ou plutôt les enfants car c’est bien eux qui passent l’étape!)  qui enchaînent la continence jour / nuit d’un coup d’un seul. Ici on aura eu quasi 2 ans et demi de décalage et nous ne sommes pas traumatisés! Vous voulez rire? Mon angoisse était avant tout de ne plus trouver de couches adaptées au cas où…
On a franchi cette dernière étape toujours avec Huggies Pull-Ups, pour signer la fin de la couche comme une Princesse!
Parce que pour cette rentrée, la marque présente ses nouvelles Huggies Pull Ups Nuit ! Nous utilisions les Drynites de Huggies depuis plusieurs mois déjà, je les trouvais très adaptées à son âge et à son corps. Les Drynites et les Huggies Pull Ups Nuits sont vraiment des couches de nuit avec une bonne absorption afin de ne pas perturber le sommeil, alors que les Pull Ups jour sont dans une démarche de ressenti, toute la gamme aide quoiqu’il en soit à avancer vers la maîtrise de tout ce système uro.
Un vrai travail de réflexion est fait et les équipes avaient bien conscience que aka notre foyer, les enfants qui ne portent plus de couche la journée peuvent encore avoir besoin d’en porter la nuit. MummyBenti Huggies Pull-Ups On continue Jour Nuit Propreté continence
Lire la suite
Posté le 3 août 2019

Il est rare que je vous partage des articles avec mes lectures, trop rare. Celles de Précieuse sont plus souvent mises en avant. Je lis beaucoup avec la tablette depuis plusieurs années, même si j’entends déjà au loin les aficionados défendre l’ouvrage papier, à juste titre.

J’ai reçu le livre “Graine de Conscience” de Marine Verretoux, un livre sorti en mai 2018, appartenant à la thématique des sciences humaines aux Editions Nombre 7.
Je l’ai choisi car il porte sur le développement personnel, sujet qui m’intéresse depuis longtemps et que j’essaie d’approfondir en vieillissant. Sujet qui m’a amené à essayer de revoir ma philosophie de vie, mon ouverture au monde et à m’écouter différemment vu les épreuves subies et traversées depuis l’enfance.

Vieillir, évoluer, n’est ce pas là le fil conducteur du livre qui nous amène au travers 9 chapitres débutant par notre naissance jusqu’à l’accompagnement d’une nouvelle vie, à réfléchir et mieux comprendre notre parcours de vie, nos choix, à mieux nous cerner? 9 chapitres… 9 mois avant d’arriver sur Terre et de commencer à découvrir le monde… 9 mois pour se construire et être prêt à débuter cette folle épopée de la vie. J’en ai tiré ce lien, peut-être à tord mais c’est ce à quoi j’ai pensé.

Ce livre se lit facilement et nous donne envie d’avancer au fil des pages car très régulièrement, le parallèle se fait avec notre propre vie et des exemples précis. J’ai parfois été un peu chamboulée en le lisant, il m’a remué, m’a transporté dans des souvenirs tantôt tristes, tantôt joyeux, tantôt amer, il m’a permis de me rendre compte de pas mal de choses et de mesurer une fois encore mon hyper sensibilité et le degré de mes émotions… De mieux penser mes maladies, mes maux. De tout simplement prendre le temps de m’arrêter dessus quand une page m’y obligeait inconsciemment.
Ce livre me convient car le présent m’échappe beaucoup trop, parce que j’ai du mal à le saisir et à me défaire du passé et que je me projette dans un futur insaisissable sans avoir fait ce que je devais faire. Marine Verretoux a sûrement compris que c’était un des problèmes du siècle et apporte des conseils sans être directive, mais par une réflexion personnelle qui s’impose. Le rationnel me parle et si les limites sont parfois frôlés, on reste bien dans un voyage à la découverte de soi, qui demande concentration.

Lire la suite
Posté le 2 août 2019

Commander sur Internet, c’est vraiment la vie pour moi. Je sais aussi qu’Internet peut être une certaine menace pour les petits commerces ce que j’entends, il faut savoir être mesurée et ne pas oublier ces magasins qui ont besoin de nous et où il fait toujours bon de se rendre. Mais soyons honnêtes, commander en ligne est depuis plusieurs années un avantage et un plaisir pour beaucoup.

J’ai découvert la parapharmacie en ligne Beautyshop et j’ai clairement apprécié le concept. J’ai adoré me promener dans les rayons confortablement installée dans mon canapé, sans être pressée ni stressée. Pour celles qui me connaissent, les parapharmacies, c’est la caverne d’Ali Baba pour moi, tout ce que j’aime, des produits de soin, de santé, des choses dont on a toujours besoin.

Sur Beautyshop on trouve des produits de marques renommées: Aderma, Caudalie, Darphin, Elizabeth Arden, John Frieda, Nuxe, Pierre Fabre, Polysianes, Topicrem et j’en passe. Mais aussi des marques plus discrètes mais efficaces et ayant leurs habitués.

images beautyshop, blog mummybenti, parapharmacie beauté, produits de beauté, promotions

Lire la suite
Posté le 29 juillet 2019

 Aujourd’hui je vais vous parler maillot de bain anti-UV. The maillot approprié pour notre saison préférée, l’été. Un moment que je suis cette marque, Mayoparasol au nom drôle, résonnant comme un titre de chanson latina, aux syllabes qu’il nous suffit de décomposer pour comprendre que les maillots de bain, accessoires et vêtements pour bébé, enfant ou adulte sont destinés par le biais de tissus spécifiques à protéger la peau du soleil. Les créations sont françaises, les tissus sont Européens.

Préserver la peau de Précieuse des méfaits du soleil a toujours été une priorité en vacances pour moi. Ma fille bronze bien, n’est pas particulièrement sensible de par ses origines et les soins qu’on lui prodigue mais malgré tout elle a une peau d’enfant dont il faut prendre soin, en balade, en baignade, dans les moments qui nous semblent même sans risque, bref dès qu’elle est à minima exposée aux rayons du soleil, fort ou non, cachés ou visibles. Je parle pour elle car c’est l’objet de cet article avec ce maillot de bain, mais nous sommes tous concernés. Il fau savoir maîtriser son exposition au soleil et prendre conscience des dangers.

Nous avons choisi le modèle “une pièce anti UV Emma rayures rose et motif poissons”, il est très joli et Précieuse le porte super bien en toute objectivité.
Ce maillot de bain de compétition est donc anti-UV avec la plus haute protection solaire proposée, UPF50+, la quasi totalité des UVA et UVB sont bloqués, en respectant la peau, l’organisme et la planète puisqu’il n’y a pas de substances chimiques ajoutées pour le label Oekotex100.

 

On préfère les modèles une pièce, plus pratiques et confortables pour ma fille. Celui-ci mixe poissons, marinière et petit noeud girly. Il n’est plus dispo pour le moment mais il y a d’autres modèles tout aussi canons.

J’ai été agréablement surprise en découvrant les pressions à l’entrejambe,  nous avons tous connu ce moment délicat où il faut rapidement baisser le maillot mouillé pour se rendre aux toilettes.

Je l’ai reçu dans une ravissante pochette qui fait son effet et dont on peut se resservir (elle est d’ailleurs présentement dans mon sac de plage avec mon petit bazar!).

Lire la suite
Posté le 4 juillet 2019
Huggies Pull Ups Blog MummyBenti propreté conseils, couche culotte

 Il y a bientôt 3 ans,  j’écrivais sur ce fameux sujet de la propreté.

Je te glisse le lien pour que tu puisses te mettre dans le bain avec cette petite intro:
http://mummybenti.com/acquisition-de-proprete/
Si on m’avait dit à l’époque qu’en juillet 2019 je serai toujours dans les couches,  j’aurais ri…  Puis j’aurais été faussement vexée.
Et bien non on y est toujours,  et on le vit pas trop mal!
Précieuse va aux toilettes depuis juin 2017 soit quelques 3 petits mois avant d’entrer à l’école maternelle.  Depuis, de rares accidents cet été là, ou quand elle est malade et encore c’est extrêmement rare.
Mais la nuit, la nuit,  tu sais ce moment qui a longuement été délicat dans notre vie de parents…  Et bien la nuit, elle a plus que du mal à quitter ses couches.
Je ne suis pas plus inquiète que cela pour le moment, ça viendra, elle n’est pas bloquée et a déjà franchi bon nombre d’étapes de son développement.  Mais pas celle-ci…
Sommeil trop profond suite à des années de retard de dodo? Garder les couches pour rester encore un peu une toute petite…?  Un doux mix de tout ça…?

Toujours est il que c’est un sujet qui me botte encore une fois doublement puisqu’en tant que Maman et en tant que professionnelle de la petite enfance.
Le sujet de la propreté puisqu’il faut l’appeler ainsi est et sera toujours d’actualité et discuté puisqu’on passe tous par cette étape, au même titre que la marche et j’en passe (je sais, je ne t’ai rien appris…).
Il sera toujours traité différemment selon ta tante Gilberte, la voisine roots et les mamans de l’école.
Aujourd’hui, des marques vont au delà de la commercialisation et épaulent les consommateurs, dans des démarches qui vont de paires avec les produits proposés.
C’est le cas d’Huggies où chaque étape est pensée,  et les produits sont du coup adaptés à ces différentes transitions.

 Huggies Pull Ups propose un site pour aider parents et enfant, il s”appelle très clairement “apprentissage de la propreté” dès l’adresse url:

https://www.apprentissagedelaproprete.fr/

Lire la suite

Posté le 30 juin 2019

Un livre pour toi. Un livre pour moi.
Deux livres pour elle qui parlent de nous.
Deux jolis livres, je ne pouvais pas lui en choisir qu’un sur les deux. Ses parents sont complémentaires et forment son cocon familial.
Alors on a blagué pour savoir lequel elle voulait lire en premier, et puis on a arrêté car il y avait trop d’enjeux pour elle.

Aujourd’hui on vous fait un retour sur deux belles histoires de la collection “Avec toi” des éditions Fleurus : “Avec toi, Maman”,  ” Avec toi, Papa”.

Il y a des choses qu’on partage avec Maman et d’autres qu’on partage avec Papa, qui sont décrites. Des choses qui sont transposables. Ça reste un livre avec des petits moments de vie pas une encyclopédie avec des affirmations qui feraient bondir les plus revendicateurs. Mais attention de ne pas tomber dans le cliché. Pourquoi ça avec Papa et pas avec Maman et vice-versa… Les stéréotypes sont balayés ici, on pâtisse avec Papa, on joue au train avec Maman. Ils ont peut-être été aussi pensé pour les enfants ne vivant pas avec Papa et Maman ou n’ayant plus qu’un des deux parents. Un livre réunissant Papa et Maman serait aussi sympa en complément pour ceux à qui cela manquerait.

 

Lire la suite
Posté le 17 juin 2019

Merci On dit beaucoup de choses dans la vie dont on ne mesure pas les conséquences pour plus tard…Des choses qui nous semblent banales. Anodines. Sans importance. Cette fameuse spontanéité. Cette liberté d’expression. Ce qui va me blesser, te heurter, lui passer au dessus de la tête, me faire rire ou vous choquer. Fera peut-être l’effet contraire à l’autre.

Chacun ses réactions. Chacun son ressenti.
Chacun son degré d’acceptation. Chacun ses principes et ses projections pour son futur.
Et quand tu n’as pas d’enfant, au bout d’un moment tu en as marre d’entendre que toi tu ne peux pas comprendre car tu n’es pas parent… Cela ne veut rien dire. Oui lier l’expérience à la théorie te permet d’être plus complète. De te projeter et vivre pleinement ce job de parent. Mais pas forcément. Pas obligatoirement. Ce sont souvent ceux qui n’ont pas la tête dans le guidon de la vie de parents qui te font remarquer ce que toi tu fais spontanément et qui est étonnant. Ce sont ceux qui ne peuvent pas comprendre qui comprennent parfois le mieux. Ce sont ceux qui prennent le relais, qui font partie de ton entourage. Ils n’ont pas cette pression et cette responsabilité permanentes et le peu de fois où ils voient tes enfants c’est la fête en permanence. Leur analyse est distancée, juste. Parfois à côté de la plaque d’accord. Mais souvent si ça pique c’est que ça résonne… Toi t’es là vieille grincheuse. Toi tu n’est pas toujours fun aux yeux de tes enfants.
Quand tu as, les conseils et les jugements de ceux qui crient à la liberté, ça peut te bousculer, t’énerver.
Te rappelles tu, toi, ce que tu disais.
Te rappelles tu quel jugement tu avais en balade face à cette enfant de 3 ans avec sa tétine dans la bouche. Face à la réaction de cette maman perdant patience suite à une énième colère de son fils au supermarché.
Et quand les autres te racontaient leurs galères de parents. Tu te disais que toi, ça ne pourrait pas t’arriver. Parfois tu ne le disais pas seulement qu’à toi. Tu le pensais haut.
Moi si c’était le mien…
Moi quand je serai mère…
Moi quand elle me fera ça… Enfin, non, rien. Elle ne me le fera pas.
Et bien moi, j’ai honte envers moi-même. Envers des principes désuets. Envers des promesses non tenues. Envers des valeurs que je ne peux mettre en application.
Parce que j’ai bien capté par ma propre expérience qu’il en est tout autre.
« Elle dormira dans son lit, elle n’aura pas le choix ça sera non négociable ». (Principe oublié depuis… La grossesse).
Je suis fatiguée je veux juste dormir et si en complément je peux sentir la douce odeur de ton petit cou…
« Elle mangera de tout pas le choix c’est pas elle qui décide ».
J’ai pas envie de me prendre la tête, je suis capable de comprendre qu’on aime pas tout et que je ne vais pas refaire Waterloo pour des petits pois carottes. Je lui propose mais je ne la force pas.
Lire la suite
Posté le 27 mai 2019
http://mummybenti.com/pediact-et-ses-solutions-pour-toute-la-famille/

On se retrouve aujourd’hui pour parler de PediAct, un laboratoire que j’apprécie particulièrement et pour lequel j’avais déjà un coup de cœur avant d’être ambassadrice.

Je suis ravie d’avoir intégrée l’aventure de la PediAct Family.
Le laboratoire propose des produits pour toute la famille, depuis 2012.
Nous sommes beaucoup à l’avoir connu avant tout
pour combattre les fameuses colliques grâce aux gouttes BioGaia
BioGaia ce sont des probiotiques, différents compléments alimentaires prenant soin de ton microbiote. Que tu appelles peut-être plus communément la flore intestinale, ce sont des micro-organismes  présents dans l’intestin, des bactéries qui s’étalent dans tout le tube digestif.
Le microbiote c’est aussi un peu la carte d’identité de tes intestins et toute la bande (ça y est j’essaie de faire ma gastro-entérologue… Non mais ce n’est pas évident et c’est important de bien comprendre!) puisqu’il est à 80% propre à chaque individu suite à plusieurs facteurs et événements de vie: traitement antibiotique pris, grossesse et accouchement, mode d’alimentation, fatigue, stress…
Il faut cocooner son microbiote dès le plus jeune âge, c’est pourquoi les probiotiques interviennent (comme des chefs !).
PediAct Parole de Mamans MummyBenti PediAct Family BioGaia CapriCare PoxClin KidsClin
Mais PediAct c’est plusieurs marques/gammes avec notamment BioGaia, Capricare , KidsClin et PoxClin dont je vous parle aujourd’hui.
On s’est retrouvées il y a quelques semaines pour toutes se rencontrer, découvrir tous les produits et échanger avec les équipes du labo et des experts (gastro-pédiatre, pharmacienne, sage-femme…). Une après-midi sympa entre repas convivial, yoga pour réapprendre à récupérer et à s’écouter, discussions et quizz autour des différentes gammes et atelier attrape-rêves.
Si je vous ai parlé principalement de BioGaia et des probiotiques, vous en saurez bientôt encore plus sur le reste de la bande!
Lire la suite
Posté le 25 avril 2019

On se retrouve pour parler lecture, passion qui traverse les générations et qui touche tout le monde à un moment ou un autre de la vie.

La lecture fait partie des choses qui ne dérangeront pas, qui ne seront jamais « trop ». Elle permet de se poser, de se recentrer (d’avoir moins de bruits… Non soyons honnêtes…!). Dès tout petit, grâce aux livres, on peut jouer, échanger, apprendre, se calmer.

Précieuse a toujours été imprégnée des livres dès Bébé, je lui ai proposé de les découvrir, de les manipuler, on lui a raconté des histoires, elle en a découverte d’autres seule. Je trouve que ça aide à s’ouvrir sur le monde et à aborder certains sujets, parfois pas évidents. Bien trop longtemps que je n’avais pas écris sur nos lectures.

Précieuse est fille unique, pour le moment. Si elle réclame fort fort une petite soeur (mais un petit frère lui conviendrait aussi), elle maîtrise parfois mal le fait de ne pas être l’unique de tout le monde, pour tout, et dans toutes les situations. Alors j’ai trouvé pertinent de choisir le livre :

  • Lucie la souris est jalouse (Que vous pouvez retrouver en cliquant: ici).

Il fait partie de la Collection Petit Zen que nous aimons beaucoup (je vous avais parlé il y a longtemps de « J’ai pas sommeil »). Dans ce livre, le papa de Lucie offre un cadeau à son frère mais pas à elle, et ça, elle a du mal à le supporter et pense tout de suite que c’est parce ses parents aiment son frère plus qu’elle. Alors en douceur, et en passant par les différentes phases d’émotions traversées dans ces moments là, l’enfant comprend que Lucie se trompe, que ses parents l’aiment tout autant. Et heureusement Lucie le comprend aussi. Les images sont douces, les mots bien choisis, ils parlent à l’enfant (et si non, ça permet d’expliquer le sens d’un mot découvert dans un livre).

 

Ce joli livre traite de la jalousie dans la fratrie mais peu aussi déborder sur la jalousie d’une manière générale. Je trouve que tout est traité, la cause, le débordement de l’émotion, ses conséquences et surtout la façon dont le problème va être réglé mais aussi compris. Ma fille déborde d’énergie… Et d’émotions mais parvient à se retrouver par la relaxation, la méditation pour les tout petits et nos fameux temps calmes remplis de réconfort. Ce livre lui plait beaucoup, on va continuer à rester fidèle à cette collection!

 

J’apprécie beaucoup la partie sur « Le coin des parents » dans cette collection qui peut amener des pistes de réflexion face à des périodes pas toujours faciles et surtout qui nous conseille sur comment lire au mieux cette histoire à notre enfant.

 

 

Lire la suite