Posté le 20 juillet 2020

Si nous ne sommes pas allés au cinéma durant cette période de confinement et de crise sanitaire, le cinéma est venu à nous pour un chouette moment en famille.

Nous avons découvert le film “Mon ninja et moi” avec ma fille et mes nièces durant le mois de mai. D’âges différents, chacune a eu son avis et sa propre critique avec un point commun, elles ont toutes aimées! (Et moi aussi…!). Le film est recommandé aux enfants à partir de 8 ans et il est “officiellement” sorti en salle mercredi 15 juillet 2020.

La première scène m’a fait une drôle d’impression vous verrez par vous même (plongé dans une certaine réalité de la Thaïlande…), mais elle nous fait rapidement comprendre que le film est destiné aux grands enfants et aux adultes. Certaines subtilités et formes d’humour ne peuvent être saisies que par des personnes mûres. De plus des sujets importants sont traités, le harcèlement, l’exploitation des enfants, les difficultés que peuvent rencontrées certaines familles recomposées…

L’histoire est la suivante… “Le jeune Alex reçoit en cadeau une poupée ninja de la part de son oncle de retour d’un voyage en Thaïlande. Rapidement, il découvre que le jouet est vivant et qu’il parle ! Ce petit ninja à carreaux lui vient en aide pour résoudre ses ennuis à l’école, mais il n’est pas là par hasard : il est venu pour prendre sa revanche et il compte sur Alex, qui va devoir l’aider, bien malgré lui”.

Lire la suite
Posté le 12 juillet 2020

Si vous me suivez, vous savez que Simba, notre boule de poils fait partie intégrante de notre famille. Et qu’il ne faut pas me prier bien longtemps pour que je m’étale à son sujet. 14 ans qu’il est parmi nous, ce n’est pas rien !


L’attachement a toujours été là, et notre organisation se fait aussi, d’une certaine manière, en fonction de lui. Monsieur a ses habitudes, heures de repas, cachette secrète spéciale sieste au calme, réveil nocturne, ronronnement provoquant notre apaisement immédiat. Certaines personnes ne le comprennent pas, mais les bêtes ressentent beaucoup de choses.
Alors ça me fait plaisir de partager, de conseiller, autour des animaux domestiques, de nos amis les bêtes (et je sais aussi que Simba va être bien trop fier d’avoir encore un article dédié?! #Bahquoi!?).


Des propos classiques on en entend, mais le tout est de les appliquer. J’ai un animal je m’en occupe comme il se doit, je suis vigilante. Un animal n’est pas un jouet dont on se lasse, quand on en prend un, on opte pour les bons moments, et les inconvénients, c’est une sorte d’engagement de soin, de fidélité.
Simba, est proche de nous, donc de Précieuse aussi. Depuis qu’elle est tout bébé, une relation s’est créée, des moments de jeux, de complicité, un instinct de protection mutuel. Plus elle grandit plus elle nous montre combien il est important pour elle. Il ne bat même pas son amour pour les poneys c’est dire !


Depuis le confinement, Monsieur sort dans le jardin. Il lui aura fallu 14 ans pour connaître le chemin de la sagesse et ne plus être en folie dès qu’il a le museau à l’extérieur. Et on sent bien que c’est une révélation pour lui. De chat d’intérieur, il est passé au baroudeur local option proximité extrême (nous sommes très très prudents, c’est le jardin, uniquement et c’est déjà pas mal !).Découvrir, courir après les papillons, se pavaner au soleil, sentir le vent dans son pelage… De nouvelles expériences, de nouvelles sensations. Je suis contente que mon chat de 14 ans puisse trouver ces moments de plaisir. Tout en veillant à sa sécurité, à sa santé…

Lire la suite
Posté le 2 juillet 2020

Il y a 3 ans toute petitoune que tu étais, tu as fait tes premiers pas d’écolière là-bas, les grands me paraissaient si grands et tes mini potes et toi, si petits.
Tu as fait ta place, appris des choses, on a créé des liens. On a parfois été contrariés, surpris, parce que je ne suis pas sûre que ni les parents ni les enfants ne soient vraiment prêts pour ce nouvel univers.
Encore moins quand on vient du monde du social, de la petite enfance. A bas les transmissions, tu es vite cataloguée parent lourd quand tu poses trop de questions, voir parent angoissé quand tu as le malheur de mêler l’individuel au collectif. L’autonomie est primordiale mais elle est enrichissante

Mais l’école aide aussi le parent à se remettre en question justement et à lâcher un peu de leste, mais pas trop… Tout n’est qu’une histoire de confiance.


On a beaucoup souri, on a été fiers, on t’a vu grandir vite, très vite, on a vu qu’on te demandait de devenir grande, très grande.
On se disait qu’on avait le temps, qu’il fallait en profiter mais en même temps on n’a pu que constater le défilé des jours, des semaines, des mois, des années…
Ta troisième et dernière année de maternelle a été entachée par un ennemi nommé Covid comme tous les élèves.


J’ai aimé lire ces premières appréciations te concernant sur ton livret, t’écouter me raconter tes apprentissages quand tu daignais me mettre dans la confidence.
J’ai aimé te voir évoluer sans trop de pression, avec des objectifs que tu as relevé haut la main. Découvrir tes travaux, vos rituels, tes progrès incessants…

Lire la suite
Posté le 1 juillet 2020

Il y a de jolies marques qui retiennent directement votre attention, Rosemood en fait clairement partie… Son nom, tout doux, poétique. Le site est une balade dans un univers classe, paisible et inspirant… Les propositions changent de tout ce qu’on voit tout en restant dans un univers concret. Je suis tombée in love de leurs propositions photos et de leur papeterie, et j’avais déjà entendu parlé de leurs travaux de qualité. 

Albums, carte de voeux, faire-part, carte d’invitation, calendrier, affiche. Il est difficile de ne pas trouver son bonheur. De ne pas trouver un style correspondant à notre univers. Il est également possible de commander une carte cadeau, avec cette option, on est sur de faire plaisir aussi et d’offrir un présent utile. Cette marque a une renommée, une belle réputation à son image. Elle existe dans plusieurs pays mais l’équipe, les machines et les résultats se trouvent à Nantes (j’aime bien connaître l’histoire des marques !). 

J’ai choisi de créer un album photo des 5 ans 3/4 aux presque 6 ans de ma Précieuse… Oui comme ça… Parce qu’on ne développe pas assez, et que les albums sont si riches de souvenirs, de moments. J’avais besoin d’immortaliser cette période tant j’ai trouvé que le temps passait vite, tant j’ai été dépassé par ses 6 ans et la folie de ces derniers mois. J’ai choisi un album rigide format moyen carré de 40 pages… Que j’ai vite rempli! 

Lire la suite
Posté le 10 mai 2020

Je t’écris de ma bulle, petit article. Tu n’es pas destiné à devenir un best seller, mais à mes yeux, tu auras toujours une importance et un goût particulier. Celui de l’inquiétude et de l’insécurité, même si on  se persuade du contraire, celui d’une époque qui restera gravée à tout jamais. Celui d’un quotidien inédit, irréel, celui d’un quotidien confiné, pour faire face au Coronavirus. Ce virus arrivé à une vitesse folle, foudroyant pour beaucoup, pour des corps, pour des coeurs…


Covid-19, tel un nom de code. Un mot de passe.
Coronavirus.
Le mot est posé, il est là. Celui que l’on entend sans cesse, celui qui a tout changé, qui a parcouru des milliers de kilomètres, ne faisant pas de jaloux parmi ces victimes.
Celui qui me faisait esquisser une simple grimace il y a encore quelques mois, voulant repousser l’idée que ça pourrait nous approcher et râlant légèrement sur la nouvelle lubie des hypocondriaques. Je suis confuse, j’étais loin de me douter de tout cela… J’avais déjà ma dose avec ma liste de courses de maladies chroniques, il a fallu accentué l’étiquette…
Quasi 2 mois de confinement. Une vie de Sim’s. Quoique. On passe notre vie à demander que tout s’arrête, à se plaindre que le monde va trop vite, à vouloir souffler…

On n’a pas été les moins bien confinés. Ensemble. Dans une ambiance qui s’est voulue sereine pour se protéger de l’extérieur. Ce même extérieur dont on a pu profiter avec le jardin. Ce confinement m’a, comme beaucoup, rendue tantôt hyperactive, tantôt larve option marmotte. Du rangement, du sport en parallèle avec des séries, du cocooning et de la cuisine.
Je fais partie de ces gens qui ne se sont pas sapés comme jamais au quotidien, non j’ai relâché un peu la pression et mis mon lisseur en RTT.

Lire la suite