Posté le 13 novembre 2019

Peut-être que je t’ai trop fait confiance. Peut-être que je pensais que tu dormais, que tu étais mesurée… Pas absente, oh non, mais que tu savais contrôler tes excès après plusieurs coups de folie m’ayant mené au bloc opératoire à 2 reprises il y a plusieurs années.
Pourtant je savais de quoi tu étais capable. Toi qui m’a pris une grande partie de ma vie de femme, de mes souhaits de femme, toi qui a rajouté des embûches dans un quotidien déjà pas simple.

Tu as sûrement eu peur que je t’oublie. N’aies crainte, depuis ta révélation je sais que tu es là, je sais ce que tu me prends, sournoisement, l’air de rien car je suis bien trop pudique sur le sujet pour étaler ma peine et ma colère. Mon désarroi et ma tristesse.
Tu es capable de libérer des douleurs inouïes, de celles qui vous saisissent, qui vous donnent des coups de couteau au plus profond de vous même, qui vous empêchent de vivre normalement pendant la crise mais pas que.
Tu es chronique mais tu es aussi périodique, tu es là mais tu attends impatiemment tes moments de gloire, ceux où tu vas pouvoir laisser éclater ta force. Quand tu arrives, je ne peux pas te combattre, malgré mon caractère, ma volonté, ma haine. Contre toi, j’aimerais tout utiliser pour ne plus souffrir de la sorte. Même faire semblant que ça va devient impossible au fil des années, et ne sert à rien.

Lire la suite
Posté le 2 octobre 2019
MummyBenti Back dans le rythme, la rentrée

Salut Vous…

J’avais commencé à coudre un article sur la fin des vacances, la transition avec la reprise (ça c’est quand j’ai commencé l’article, on était à mi-chemin entre la plage et la rentrée). Salut du début d’un cycle…Puis j’ai tenté un Salut de … LA RENTRÉE passée avec un debriefing.

C’est râté, on est en octobre et je me suis complètement noyée dans le rythme infernal mais pourtant nécessaire et sympathique. On y est, c’est fait. Septembre et sa vague de choses à faire est passé. Octobre et ses jolies couleurs est bien là. Pourquoi je me laisse autant débordée moi qui me revendique organisée? Organisée à l’arrache, e8n retard, de dernière minute, bref de plus en plus mal organisée… L’année est ponctuée d’étapes charnières, selon le calendrier, les pays, les cultures et j’en passe.
La rentrée, on s’en souvient tous. Je défie quiconque de me dire qu’il n’a nul souvenir d’une de ces rentrées.
J’en ai quelques-unes en tête, le CP, la 6ème, et 2, 3 autres ensuite (Aka la séparation avec la bff quand on a co-redoublé notre terminale).
Je me rappelle de ma rentrée à la fac, en école d’éducatrice et des deux premières rentrées de ma fille (fort heureusement puisque c’est récent!).

L’année est quelque part suivie par rapport à deux dates qui servent de base, le nouvel an (et bonne année bien sur!) et la rentrée scolaire.Deux bonnes occasions de prendre des nouvelles résolutions, de se faire une petite liste de choses à tenir…

Alors ici j’aimerais…Trier cette baraque, avoir un peu de Marie en moi à défaut d’avoir la Kondo qui finira par débarquer plus forte que jamais. C’est propre, c’est rangé, mais ça déborde, ça dépasse… Faire du vide, arrêter d’être attachée à toutes ces choses. Arrêter de me dire que ça servira, que ça me rappelle ci ou ça… Ça c’est THE objectif. Voir plus the impératif!

Lire la suite

Posté le 23 septembre 2019
MummyBenti Huggies Pull-Ups On continue Jour Nuit Propreté continence
 Je vous avais promis qu’il y aurait une suite dans la série des articles sur le monde des sans couches.
Il faut que je sois honnête, j’ai peur de me filer la poisse du come-back des couches enchantées juste en vous en parlant. Et puis vous me connaissez, je vais vous raconter soft, je m’en voudrais toute ma vie si à 16 ans elle me fait une crise car ses potes sont tombés sur un article du jadis blog de sa mère blogueuse où il était question de pipi-caca (l’un allant pas sans l’autre sur ce sujet!).
Alors bon, roulement de tambour, trompettes et bâtons de majorettes, mais, mais, mais (je suis toute émue de  vous l’écrire !), ma fille ne porte plus de couche la nuit! Oui Madame!
Oh ne croyez pas que cela a été facile, sachez que depuis des mois (et des mois et des mois, et des mois) je regardais les parents des sans couche nocturne avec envie et incompréhension. J’ai même eu ces moments de mère idiote où je n’y croyais plus, je devrais avoir honte. Et pourtant je n’ai jamais voulu lui “apprendre la propreté”, j’ai fièrement refusé les méthodes et conseils de mère et grand-mère, et point de forums de mères désespérées de la couches ont vu mon nez. On a bouquiné, on a mis des mots, on a patienté, on a parfois râlé, on s’est souvent dit que ce n’était pas grave et que ça finirait par arriver, on a mis des fringues pratiques et des pyjamas qui l’étaient tout autant, je ne l’ai jamais empêché de boire (ça m’est impossible, je trouve ça. . .)  et je l’ai changé la nuit à chaque fois qu’elle l’a demandé.
Il n’y a pas de recette à suivre à la lettre, ou alors la meilleure connue, celle du feeling… Clairement, malgré les remarques objectives ou non, parfois involontaires, des gens qui abordaient le sujet, je ne la sentais pas prête. Ce n’était pas une question d’âge mais de maturité physiologique. Je suis en admiration devant les parents (ou plutôt les enfants car c’est bien eux qui passent l’étape!)  qui enchaînent la continence jour / nuit d’un coup d’un seul. Ici on aura eu quasi 2 ans et demi de décalage et nous ne sommes pas traumatisés! Vous voulez rire? Mon angoisse était avant tout de ne plus trouver de couches adaptées au cas où…
On a franchi cette dernière étape toujours avec Huggies Pull-Ups, pour signer la fin de la couche comme une Princesse!
Parce que pour cette rentrée, la marque présente ses nouvelles Huggies Pull Ups Nuit ! Nous utilisions les Drynites de Huggies depuis plusieurs mois déjà, je les trouvais très adaptées à son âge et à son corps. Les Drynites et les Huggies Pull Ups Nuits sont vraiment des couches de nuit avec une bonne absorption afin de ne pas perturber le sommeil, alors que les Pull Ups jour sont dans une démarche de ressenti, toute la gamme aide quoiqu’il en soit à avancer vers la maîtrise de tout ce système uro.
Un vrai travail de réflexion est fait et les équipes avaient bien conscience que aka notre foyer, les enfants qui ne portent plus de couche la journée peuvent encore avoir besoin d’en porter la nuit. MummyBenti Huggies Pull-Ups On continue Jour Nuit Propreté continence
Lire la suite
Posté le 3 août 2019

Il est rare que je vous partage des articles avec mes lectures, trop rare. Celles de Précieuse sont plus souvent mises en avant. Je lis beaucoup avec la tablette depuis plusieurs années, même si j’entends déjà au loin les aficionados défendre l’ouvrage papier, à juste titre.

J’ai reçu le livre “Graine de Conscience” de Marine Verretoux, un livre sorti en mai 2018, appartenant à la thématique des sciences humaines aux Editions Nombre 7.
Je l’ai choisi car il porte sur le développement personnel, sujet qui m’intéresse depuis longtemps et que j’essaie d’approfondir en vieillissant. Sujet qui m’a amené à essayer de revoir ma philosophie de vie, mon ouverture au monde et à m’écouter différemment vu les épreuves subies et traversées depuis l’enfance.

Vieillir, évoluer, n’est ce pas là le fil conducteur du livre qui nous amène au travers 9 chapitres débutant par notre naissance jusqu’à l’accompagnement d’une nouvelle vie, à réfléchir et mieux comprendre notre parcours de vie, nos choix, à mieux nous cerner? 9 chapitres… 9 mois avant d’arriver sur Terre et de commencer à découvrir le monde… 9 mois pour se construire et être prêt à débuter cette folle épopée de la vie. J’en ai tiré ce lien, peut-être à tord mais c’est ce à quoi j’ai pensé.

Ce livre se lit facilement et nous donne envie d’avancer au fil des pages car très régulièrement, le parallèle se fait avec notre propre vie et des exemples précis. J’ai parfois été un peu chamboulée en le lisant, il m’a remué, m’a transporté dans des souvenirs tantôt tristes, tantôt joyeux, tantôt amer, il m’a permis de me rendre compte de pas mal de choses et de mesurer une fois encore mon hyper sensibilité et le degré de mes émotions… De mieux penser mes maladies, mes maux. De tout simplement prendre le temps de m’arrêter dessus quand une page m’y obligeait inconsciemment.
Ce livre me convient car le présent m’échappe beaucoup trop, parce que j’ai du mal à le saisir et à me défaire du passé et que je me projette dans un futur insaisissable sans avoir fait ce que je devais faire. Marine Verretoux a sûrement compris que c’était un des problèmes du siècle et apporte des conseils sans être directive, mais par une réflexion personnelle qui s’impose. Le rationnel me parle et si les limites sont parfois frôlés, on reste bien dans un voyage à la découverte de soi, qui demande concentration.

Lire la suite
Posté le 2 août 2019

Commander sur Internet, c’est vraiment la vie pour moi. Je sais aussi qu’Internet peut être une certaine menace pour les petits commerces ce que j’entends, il faut savoir être mesurée et ne pas oublier ces magasins qui ont besoin de nous et où il fait toujours bon de se rendre. Mais soyons honnêtes, commander en ligne est depuis plusieurs années un avantage et un plaisir pour beaucoup.

J’ai découvert la parapharmacie en ligne Beautyshop et j’ai clairement apprécié le concept. J’ai adoré me promener dans les rayons confortablement installée dans mon canapé, sans être pressée ni stressée. Pour celles qui me connaissent, les parapharmacies, c’est la caverne d’Ali Baba pour moi, tout ce que j’aime, des produits de soin, de santé, des choses dont on a toujours besoin.

Sur Beautyshop on trouve des produits de marques renommées: Aderma, Caudalie, Darphin, Elizabeth Arden, John Frieda, Nuxe, Pierre Fabre, Polysianes, Topicrem et j’en passe. Mais aussi des marques plus discrètes mais efficaces et ayant leurs habitués.

images beautyshop, blog mummybenti, parapharmacie beauté, produits de beauté, promotions

Lire la suite